Discours sur l’asservissement de l’homme par l’homme

Pages: 6 (1465 mots) Publié le: 31 décembre 2011
Discours sur l’asservissement de l’Homme par l’Homme.Au 21ième siècle l’ensemble des citoyens des pays occidentaux, des pays dits de l’Ouest, vivent à leurs dépens avec un pseudo-sentiment de liberté. Dans un monde où l’esclavagisme est devenu pour les uns un concept archaïque dont l’unique place est dans les livres d’histoires, l’Homme vit avec l’impression erronée, hélas pour lui, d’appartenirau monde libre, au monde des droits de l’Homme... A l’heure de la communication tous azimuts, est-il réellement besoin de faire prendre conscience à l’être de sa place dans la société ?
 Les masses médias où devrons nous dire, les organes de désinformations et d'aliénation agissent comme de véritable machine à penser. L'individu occidental se doit de prendre conscience de sa situation, l'humainse doit de prendre conscience des mécanismes qui le déshumanisent. En accord avec notre propos initial, nous affirmons que le médiatique agit dans nos sociétés dites modernes comme un lieu de propagande.
Lorsqu'ils analysent les états nations dits totalitaires de la première moitié du 20ième sicècle, les historiens de l'Ouest ne cessent de vitupérer, de dénoncer les groupes de propagande, lespresses de propagande de l'Allemagne nazie, de l'URSS stalinienne ( pour ne citer que ces deux exemples, non moins fameux ). Nous concevons qu'il est normal d'analyser le passé, mais toute analyse stricto sensu du passé revient à effectuer une analyse passive.
Ainsi, si nous n'effectuons aucune relation, ou du moins aucune corrélation entre le passé et le présent toute analyse est stérile, sans aucunintérêt.
Hélas, il semblerait que l'heure actuelle n'est pas celle des mises en parallèles, des comparaisons. Toute propagande émanant des instances dirigeantes à pour finalité de créer une sorte de nébuleuse afin de répandre au sein des masses silencieuses un certain obscurantisme idéologique.
N'est ce pas l'apolitisme inhérent à notre société qui inquiète certains intellectuels éclairés ?Mais cet apolitisme est sans aucun doute voulu par les tenants du système oppressif et coercitif. Mieux vaut gouverner une troupe d'apolitiques, qu'une troupe d'idéologistes farouches.
L'homme dit moderne par les uns, s'apparente plutôt à un moderne ignorant, ce dernier ignore tout du système dans lequel il vit, ignore tout de sa condition humaine. Le citoyen de l'ère internet est esclave, certes iln'y a aucune chaîne physique qui l'entrave, mais l'homme n'en demeure pas moins esclave d'une minorité de dignitaires sans scrupules.
L'esclavagisme n'a-t-il pas été le leitmotiv des feus empires coloniaux ?
L'homme Blanc au cours de son histoire n'a-t-il pas perpétuellement oeuvré afin d'asservir autrui, afin de corrompre et d'aliéner l'existence tant des Blancs que des masses colonisées ditesde couleurs ?
Dans nos sociétés modernes dites démocratiques, les tenants du système dont les noms ne cessent de résonner dans nos esprits, dans nos coeurs ont lutté pour faire table rase de notre triste passé esclavagiste et destructeur tant humainement que matériellement.
Karl Marx dans ses écrits émit le postulat 'qu'une minorité de la population exploite une majorité du peuple'.
Lephilosophe allemand et auteur du fameux Capital au 19ième siècle, durant la fameuse Révolution Industrielle lança la première pierre contre le système dans lequel nous vivons aujourd'hui.
Ainsi, dans toute société d'obédience capitaliste, ou libérale, un groupuscule d'individus jouent de son 'macro-pouvoir' dans l'optique de corrompre l'existence d'une classe sociale : Le prolétariat.
Le terme n'estguère employé de nos jours par nos pseudo-politiciens des deux côtés de la fameuse frontière gauche/droite. A ce terme lourd et fort de signification on préfère substituer des mots comme ouvriers, salariés....
En définitive nous assistons au fil des ans à une mort de la conscience prolétaire, à une mort de la conviction des masses asservi d'appartenir à cette caste sociale. Au 19ième siècle Marx...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rousseau, discours entre l'homme et l'animal
  • Pic de la mirandole, discours de la dignité de l'homme
  • L'homme
  • De l'homme
  • l'homme
  • De l'homme
  • de l'homme
  • L'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !