Discussion

776 mots 4 pages
Discussion no 2 Matěj Kraus

La force de notre âme, c’est la force abstraite dont source principale est l’intelligence humaine. Au contraire la force matérielle est telle qui est produit par les êtres concrets ou par leurs produits. Utilisation de la force matérielle contre un autre être représente pour la plupart la violence. Est-ce que la force d’âme est plus forte que la force physique, matérielle? C’est une question qui appartient sans doutes entre les domaines éternelles et en quelle s’occupe plus d’un seul homme. On a vu dans notre histoire plusieurs essais d’opposer à la force materielle par la force intellectuele. Quelques-uns ont eté réussis, quelques-uns pas. On peut lutter contre nos adversaires armés avec un arsenal d’âme. Mais est-ce qu’on gagnera?

Oui, on pourrait gagner. En vingt-et-unième siècle on a un grand atout: L’arme principale des pacifistes est propagation de leurs idées, distribution de ses opinions et demandes entre les hommes. Et propagation des mots est bien plus facile dans notre âge. Le monde a devenu beaucoup moins grand qu’avant. Avec l’internet et les avions qui sont plus vites que le son, on peut répandre nos concepts aux milles des gens dans une seconde. On peut acquérir à notre intention plusieurs fois plus de gens en plusieurs fois moins de temps qu’avant. D’autre part cela ne serait pas le premier fois quand quelq’un s’avait battu avec les puissances armés seulement „par le mot“ et il a gagné. L‘exemple n’est pas difficile à trouver. Dans les années quarantes Mahátma Gándhí a mené les Indiens jusqu’à l’independence sans aucun coup de feu. Les Britanniques ont enfin compris que Gándhí a persuadé tant citoyens qu’ils doivent se dessaisir de l’espace indien s’ils ne veulent pas risquer le carnage. Et enfin il y aura toujours plus de gens qui préférent une solution non-violente. Les hommes sont deja lassés par les guerres éternelles qui emplissent tout notre histoire. Ils n’ont plus

en relation

  • La discussion
    1230 mots | 5 pages
  • Discussion
    1375 mots | 6 pages
  • Discussion
    1451 mots | 6 pages
  • Discussion
    1993 mots | 8 pages
  • Discussion
    2050 mots | 9 pages
  • Discussions
    586 mots | 3 pages
  • Discussion
    992 mots | 4 pages
  • Discussion
    636 mots | 3 pages
  • Discussion
    281 mots | 2 pages
  • Discussion
    433 mots | 2 pages