Dissertat) Un cri [...] qui va les bouleverser notes

1226 mots 5 pages
Dissertation bac blanc (plan détaillé) « Le théâtre rassemble des gens venus écouter un cri qui va les bouleverser », Wajdi Mouawad, entretien sur evene.fr, juin 2009. Vous commenterez et discuterez la vision du théâtre que propose ici Wajdi Mouawad, auteur, metteur en scène et comédien.

I/ Le théâtre, lieu d’une émotion collective et partagée

1/Une expérience qui rassemble un public… (Le lien social) Lieu de déplacement : on va au théâtre, en un lieu de rendez-vous, de rencontres. C’est une occasion de rassemblement populaire. Les spectateurs assistent ensemble à la représentation, et forment le public. C’est un moment de partage et un art du vivant : « Le théâtre est un endroit vivant, où tout le monde-comédiens, spectateurs-est vivant » (Début de la citation de Mouawad en cours d’analyse). Depuis l’Antiquité jusqu’au Théâtre populaire théorisé par jean Vilar, assister à une représentation théâtrale, c’est trouver une forme d’unité, c’est assurer la cohésion sociale.
« Le Théâtre reste la dernière expérience collective. » selon Laurent Terzieff.
Au XXIe siècle, c’est parfois, les acteurs qui se déplacent : cas du théâtre en appartement pour la représentation de petites formes, ce qui accentue une forme de convivialité. Des acteurs viennent bien aussi au lycée…

2/… venu écouter un cri qui s’élève de la scène
Le public regarde (Etymologie de théâtre et spectateurs) et écoute (En anglais, le public : the audience) un acteur, des acteurs qui incarnent (Rôle du corps) et mettent en voix sur un espace (La scène) dans un décor. C’est la mise en scène. Le 4e mur est parfois franchi pour accentuer l’échange avec le public. Dans la mise en scène récente (2013) du drame romantique de Musset, Lorenzaccio, Michel Belletante montre le héros éponyme interpellant avec véhémence le public avant de commettre son meurtre.
Le comédien joue de sa voix : timbre, volume, hauteur, ampleur, intonation, diction et accentuation et pousse, articule un cri (interjection,

en relation

  • La pensée chinoise
    218474 mots | 874 pages