Dissertation étranger camus

942 mots 4 pages
Nous disons que la société dirige la civilisation, et permet aux êtres humains vivre ensemble. Sans l’ordre qu’elle apporte, la vie est le chaos. Justement, dans le roman l’Étranger, Albert Camus décrit la vie d’un homme qui n’appartient vraiment pas à sa société. Notre personnage principal, le narrateur Meursault a commis un crime, c'est-à-dire il a tué un Arabe. Nous le retrouvons tout au début de la deuxième partie quand il a déjà été arrêté par la police pour ce crime, et il est au beau milieu d’être questionné par le juge de l’instruction. C’est donc ce passage qui nous intéresse. Dès le début Meursault ne croit pas en Dieu, un fait qui est accentué par un rappel de l’Antéchrist. Ces éléments font forcément appel à la religion. Cependant, ceci relève de la tragédie grecque, où l’homme mortel essaie de vaincre les dieux. Cette lecture est amplifiée par la répétition de la même question de croyance. En gros, le passage finit en parlant de la société, représentée par le juge d’instruction, et pas de la religion, que Meursault trouve ridicule et sans raison.

Intéressons-nous donc tout de suite la présence forte dans ce passage de la religion. Tout de suite, la présence récurrente du mot « Dieu » montre la mesure de cette présence. Presque chaque phrase contient le mot, ou élabore le sujet. Le juge d’instruction est perplexe devant Meursault qui refus croire en Dieu. Le juge suit sa conviction que « tous les hommes croyaient en Dieu, même ceux qui se détournent de son visage, » en lui exhortant qu’il croit vraiment en Dieu (106). Ce personnage contraste avec celui de Meursault qui semble indifférent de la plupart des choses, notamment la religion. Le juge essaie de trouver le côté civilisé chez Meursault à travers la religion, et il s’est tellement étonné par son comportement, de ne pas avoir « pleuré devant cette image de la douleur » (107). Il harcèle Meursault pour trouver sa motivation de tuer l’Arabe, en essayant, sans réussite, de faire appel aux

en relation

  • Dissertation camus étranger absurde
    5124 mots | 21 pages
  • Camus
    751 mots | 4 pages
  • L'absurde
    1403 mots | 6 pages
  • le malentendu
    870 mots | 4 pages
  • L'etranger
    329 mots | 2 pages
  • Dissertion sur l'etranger d'albert camus
    701 mots | 3 pages
  • L'étranger d'albert camus
    280 mots | 2 pages
  • L'etranger
    1456 mots | 6 pages
  • L'étranger
    6438 mots | 26 pages
  • Albert camus l'etranger, dissertation
    2003 mots | 9 pages