Dissertation bou

1540 mots 7 pages
Dissertation

“Le romancier qui transforme la vérité constante brutale et déplaisante pour en tirer une aventure exceptionnelle et séduisante doit sans souci exagéré la vraisemblance, manipuler les événements à son gré, les préparer et les arranger pour plaire au lecteur, l’émouvoir ou l’attendrir.“
G. de Maupassant

Un romancier, comme un journaliste doit évoquer la vérité aussi brutale et déplaisante soit-elle, à la seule différence que le journaliste doit expliquer la situation telle qu’elle se présente à lui et ne doit pas la changer. Le romancier, lui, doit la modifier sans gêne et la pousser à la limite de la vraisemblance pour en tirer une aventure exceptionnelle et attirante dans le but de transmettre une émotion à son lecteur. Il veut s’élever à une vision plus satisfaisante de la réalité.

Jusqu’où le romancier peut-il transformer la vérité pour que son récit soit séduisant tout en restant plausible ? Quelles sont les limites du réel ?

Dans sa nouvelle intitulée “Boule de Suif“, Maupassant applique ce programme esthétique. Il nous fait découvrir le mode de vie de l’époque à travers différents contextes. Il est prêt à démontrer et écrire les choses comme elles le sont en admettant les lois du réalisme. Il encre son roman dans la réalité et choisit des faits réels. Il débute son roman avec l’affrontement Franco-Prussien. L’histoire se passe pendant la guerre de 1870 à l’époque de Napoléon III. Il met en avant la déroute de l’armée française (“La garde nationale qui, depuis deux mois, faisait des reconnaissances très prudentes dans les bois voisins, fusillant parfois ses propres sentinelles, et se préparant au combat quand un petit lapin remuait sous des broussailles“, p.32 l.18-21) et la bonne organisation prussienne (“Beaucoup de bourgeois bedonnants, émasculés par le commerce, attendaient anxieusement les vainqueurs, tremblant qu’on ne considérât comme une arme leurs broches à rôtir ou leur grands couteaux de cuisine“, p.33 l.12-15).

Une

en relation

  • Maupassant
    677 mots | 3 pages
  • Bou: jihdizljkhsmjjqlm ijdiihioqj jhsuih
    601 mots | 3 pages
  • Grande de ouvertes
    2416 mots | 10 pages
  • Rousseau
    1164 mots | 5 pages
  • français
    1855 mots | 8 pages
  • DISSERT HA
    1800 mots | 8 pages
  • La poligamie
    6289 mots | 26 pages
  • Gérard mauger
    18715 mots | 75 pages
  • la ville en poésie
    10106 mots | 41 pages
  • Explicatif licence
    9054 mots | 37 pages