Dissertation critique portant sur la chaise du maréchal ferrant de jacques ferron

902 mots 4 pages
Dans le roman de Jacques Ferron, on peut y retrouver trois Jean Goupil ayant vécu à différente époque. Dans la dernière partie du roman, On connait Jean Goupille qui a vécu dans le début des années 60. Durant cette époque, on retrouve la famille traditionnelle ayant des valeurs et des idées différentes de nous. En lisant l’extrait de la page 147 à 151 du roman La chaise du maréchal ferrant de l’édition de la Bibliothèque québécoise, on peut croire qu’il y a subversion de la famille traditionnelle. Pour évoquer cette idée-la, le texte suivant élaborera sur la religion catholique, l’amour et la liberté.
Premièrement, dans un extrait de la page 147, on voit bien qu’il y a une subversion, car Jean Goupille est la seule des ses amis à ne pas aller à l’église : « Tous ses camarades de jeux seraient retenus à l’église pour se préparer à la venue prochaine de l’évêque. » Dans les familles traditionnelles, la religion catholique était quelque chose de très important pour chaque famille. On semble voir que pour Jean Goupille et sa famille ce n’est pas une valeur importante. Par contre, les membres de cette famille utilisent des noms propre à la religion Catholique : «, de peur d’être en retard au dîner Jean-Goupille n’avait prononcé les trois noms sacrés de Jésus, de Marie et de Joseph».p.147 Malgré qu’ils ne pratiquent pas la religion catholique, il croit en ces noms pour faire fonctionner la chaise du maréchal Ferrant. Pour conclure, on pourrait croire qu’il y a subversion, par le fait tel qu’ils ne vont pas à l’église, mais le fait qu’ils utilisent des noms propre à la religion, le doute de cette subversion s’enlève.
Par la suite, la façon dont l’amour est présenté au début, on aurait pu croire qu’il y a subversion : «Elle est toujours dans les champs avec une meute de garçons autour d’elle». P.151 L’utilisation du terme ‘’meute’’ démontre qu’il y a plusieurs garçons avec qui Jean Goupille s’amuse. Cet extrait va à l’encontre des valeurs de la famille traditionnelle,

en relation