dissertation critique

644 mots 3 pages
Est-il vrai d’affirmer que, dans Le Survenant, le bonheur réside dans le nomadisme ?
Oui, il est est vrai d’affirmer que dans Le Survenant, le bonheur réside dans le nomadisme car le besoin de bouger chez lui est manifeste. Il lui procure la liberté. On le constate aisément par le champ lexical du mouvement lorsqu’il partage son idéal avec les visiteurs qui se trouvent chez les Beauchemin. Pour l’illustrer, il avance ceci : «vous autres, vous savez pas que c’est d’aimer à voir du pays, de se lever avec le jour, un bon matin pour filer fin seul, le pas léger, le cœur allège tout son savoir sur le dos. » (p.186, l.18 à 20). Pour lui, cela est synonyme de bonheur et s’oppose à l’idéal paysan de l’époque. Il veut découvrir le monde. Il veut aller plus loin sur la route et avoir plus de connaissances et ne pas limiter son désir à un seul lieu. Ce désir est constaté par l’expression «voir du pays» qui est répétée plusieurs fois dans le roman. Le Survenant ne veut pas se ressembler, un jour, aux habitants de Chenal-du-Moine qui se résignent à n’avoir jamais rien vu de leur vivant. De plus, le nomadisme lui procure un sentiment d’être le maître de sa propre vie. Il refuse les contraintes que la vie pourrait lui en imposer. Le père Didace, dans un dialogue avec le Survenant, lui interroge par rapport à son voyage pour Montréal voila sa réponse : «Je partirai peut-être demain, au jour. Peut-être après-demain.» (p.121, l.17 & 18). Le Survenant ne se complique pas la vie. Il est maître de son destin. Il aime sa vie errante. Du point de vue tant physique, moral que matériel, on constate que le Survenant ne veut s’attacher à rien ni à personne. C’est la raison pour laquelle, il quittera la maison des Beauchemin malgré tout le respect qu’il les porte. Il craint de s’attacher et de devenir de plus en plus «le Venant à Beauchemin». Lui qui n’a jamais été et qui ne veut surtout pas être à quelqu’un puisqu’il est incapable de supporter «aucun joug, aucune crainte». Par exemple, Il

en relation

  • dissertation critique
    1582 mots | 7 pages
  • Dissertation critique
    1701 mots | 7 pages
  • Dissertation critique
    1081 mots | 5 pages
  • Dissertation critique
    1071 mots | 5 pages
  • Dissertation critique
    3527 mots | 15 pages
  • Dissertation critique Le Libraire
    1028 mots | 5 pages
  • Développement de dissertation critique
    1028 mots | 5 pages
  • Dissertations sur la création et la critique
    794 mots | 4 pages
  • Dissertation critique partielle
    544 mots | 3 pages
  • Exemple de dissertation critique
    1136 mots | 5 pages