Dissertation de philosophie : l'autre

3495 mots 14 pages
L’Autre

Introduction
Accroche : Dans l’Odyssée, Homère décrit l’épopée d’Ulysse comme une quête d’identité. En effet, il opère une boucle, partant d’Ithaque pour revenir à Ithaque, en passant par des contrées étrangères. C’est donc un voyage du même au même, où l’altérité n’est qu’une épreuve initiatique, un piège qu’il convient d’éviter. Par exemple, les Lotophages font manger aux compagnes d’Ulysse une plante qui leur fait oublier leur identité. Le héros ne doit donc pas se laisser altérer par l’Autre, et conserver son identité afin de revenir chez lui.
Ainsi, depuis l’Antiquité, la notion d’Autre, de différence est dévalorisée par rapport à la notion d’Être, d’identité, de Même. En effet, ce qui est autre, c’est tout d’abord ce qui est différent, ce qui est distinct. L’Autre, c’est l’hétérogène, le relatif, le multiple, donc, selon les philosophes de l’unité et de la totalité, c’est ce qui manque d’être. Ce qui manque d’être, c’est ce qui n’est pas défini clairement, car l’existence, c’est la limitation, l’identité, l’Être, et donc en ce sens, l’Autre, c’est le non-être.
Mais l’Autre, ce n’est pas uniquement le non-être. L’Autre, c’est aussi Autrui. Autrui, c’est un autre « moi », une autre conscience, ce qui me fait face et que je ne peux posséder. C’est une autre identité. Autrui, ce n’est pas l’autre comme relativité, multiplicité ou hétérogénéité. Autrui, c’est l’autre absolument Autre.
De fait, la notion d’Autre s’avère dépendre étroitement de la définition que l’on accorde à l’Être. Si l’Être, comme l’affirme les Anciens, c’est l’absolu, la totalité, l’unité, ou encore l’existence comme identité, alors l’Autre c’est le non-être, le manque d’être, la relativité. Mais si l’Être, comme le soutiennent les modernes, c’est la différence, la subjectivité, alors l’Autre, c’est l’Être.
Problématique : Dès lors, quel est le place de l’Autre par rapport à l’Être ?
I – Selon les philosophes antiques, les êtres sont en relation à partir de la totalité, de

en relation

  • Commentaire de leibniz
    17248 mots | 69 pages
  • Methodologie de dissertation
    4360 mots | 18 pages
  • Peut-on definir l'homme?
    5674 mots | 23 pages
  • hehe
    1194 mots | 5 pages
  • Les ressources pedagogiques sur internet
    1395 mots | 6 pages
  • Dissertation sur la dissertation
    5252 mots | 22 pages
  • méthodologie dissertation philosophie
    3356 mots | 14 pages
  • PH00 DEVOIRS
    27285 mots | 110 pages
  • Dissertation
    4912 mots | 20 pages
  • Méthode de dissertation
    2345 mots | 10 pages