Dissertation DM2

1517 mots 7 pages
Dissertation
La comédie est un genre théâtral qui est fait pour amuser le public, que l’on retrouve dans la littérature grecque. Irénée disait, dans Le Schpountz, de Marcel Pagnol, que le spectacle comique était « un spectacle qui ne nous fera pas penser, qui ne nous posera aucun problème ». Tout d’abord, qu’est-ce que le spectacle comique ? Le spectacle comique c’est ce qui caractérise la comédie et le théâtre en général. De plus, le spectacle comique est divisé en plusieurs « sous-genre » avec le comique de gestes, qui est donc produit par l’interprétation de la pièce, le comique de situation, qui est caractérisé par la situation d’un personnage dans l’histoire, le comique de mots, dont l’effet comique est produit par les paroles des personnages, le comique de caractère, et le comique de mœurs, qui produit l’effet comique grâce aux usages d’une classe d’hommes ou d’une époque, c’est la satire d’un comportement social. Nous pouvons aussi citer la commedia dell'arte, qui est un genre de théâtre populaire en Italie, où des acteurs masqués improvisent des comédies marquées par la naïveté, la ruse et l'ingéniosité. Ce genre est apparu avec les premières troupes de comédie avec masques, en 1528. Nous verrons donc d’abord comment le spectacle comique ne fait pas penser, puis comment il fait réfléchir et penser et enfin comment le spectacle comique est un genre très divers.
Le spectacle comique est le spectacle qui ne fait pas penser, qui peut susciter le rire. Mais c’est aussi décrit comme un univers lourd et stéréotypé : le rire en dehors de l’art pourrait ne pas faire penser du tout, pire, il pourrait être aliénant ou abêtissant. Le spectacle comique cela peut-être aussi la comédie au théâtre, avec l’exemple de Beaumarchais et Le Mariage de Figaro ou la Folle Journée, une pièce comique du XVIIIème siècle, qui met en scène Figaro et Suzanne, deux amants qui sont au service du comte et de la comtesse, qui doivent se marier, mais dont la journée sera remplie de

en relation

  • Philosophie
    8581 mots | 35 pages
  • maladie DM1
    50643 mots | 203 pages