Dissertation gratuite sur facebook

2238 mots 9 pages
Facebook est un drôle d’univers de parole, qui permet de modifier silencieusement les rituels discursifs qui régissent la communication. Par “silencieusement”, je veux dire sans que ce ne soit dit, en douce, si l’on veut. Je ne parle pas ici de la communication médiée par ordinateur, bien installée désormais, et qui représente une modification largement formulée et prise en charge par nos sociétés (numéro des Carnets du Cediscor sur la question). Je ne parle pas non plus de l’anonymat ou du pseudonymat, eux aussi dits et débattus (bon article sur Wikipedia). Sur ces questions existent des formes de réflexivité sociale, suffisantes ou non, parfois imparfaites, mais elles existent ; c’est une manière pour une société d’avoir conscience des changements qu’elle opère ou subit, seul moyen sans doute d’éviter que les inconscients collectifs ne chargent trop leurs barques de refoulement.

Tapisserie Grand Narcisse à la huppe, 2002-2003, Marie-Claude Deshayes-Rodriguez

Je parle d’une forme de communication qui met le sujet du discours au centre de sa propre parole et de celle des autres, et qui utilise l’internet comme une source permanente et toujours disponible de confirmation narcissique. Une source qui répond même au doigt (du clavier) et à l’œil (de cet incroyable panopticon qu’est devenu le réseau social sur l’internet). Facebook, mon beau Facebook, dis-moi que j’existe. Une version électronique du mythe de Narcisse, revu et corrigé par les frères Grimm, en quelque sorte.

Il y a deux traits, deux symptômes devrais-je dire, de cet appel narcissique un peu désespéré, la pratique de l’aphorisme et le postage de photos personnelles (de soi, de ses proches, ou de son univers). C’est la forme discursive de l’aphorisme qui m’intéresse particulièrement, parce qu’elle me semble confirmer l’hypothèse du monologisme, que j’ai défendue dans un travail récent, et qui nécessite encore l’ajout de quelques soutènements. Le monologisme, c’est le fait de parler seul, sans

en relation

  • La famille
    1487 mots | 6 pages
  • Doc1
    464 mots | 2 pages
  • dhffffjdfgf
    3540 mots | 15 pages
  • Le Droit : Le rôle du Travail
    4381 mots | 18 pages
  • Dissertation stendhal
    586 mots | 3 pages
  • argumentation indirecte est_elle efficace pour aborder la question de l homme?
    616 mots | 3 pages
  • Essai
    674 mots | 3 pages
  • Les etats unis
    711 mots | 3 pages
  • Reborn
    604 mots | 3 pages
  • les actes mixtes
    609 mots | 3 pages