Dissertation : le pacs, miroir du mariage?

4291 mots 18 pages
Dissertation : Le pacs, miroir du mariage

Intro :

Les propositions du médiateur de la République relatives au pacte civil de solidarité (pacs), présentées à l’occasion de son dixième anniversaire, constituent une illustration topique d’une volonté incessante des pouvoirs publics d’aligner cette forme d’union sur le mariage. Toutes les mesures préconisées concernent en effet des droits accordés aux mariés et pour l’instant refusés aux partenaires (V. communiqué, 23 févr. 2009 ; JCP Générale n° 10, 4 Mars 2009, act. 117[1]).

Le pacs, qui connaît, depuis sa création par la loi du 15 novembre 1999, un succès non démenti[2], a fortement évolué dans sa nature et dans son régime au point qu’il est difficile de le définir simplement. En effet, sous l’influence de la loi, de la doctrine et de la jurisprudence, le pacs, conçu au départ comme un contrat d’organisation de la vie commune entre deux personnes de même sexe ou de sexe différent, a acquis un statut légal fort, même s’il subsiste une part contractuelle non négligeable. Cette évolution s’est réalisée, sans aucun doute, dans le sens d’un alignement du pacs sur le mariage, notamment dans les droits des partenaires, au point que d’aucuns considèrent le pacs comme un « mariage light »[3].
L’alignement évoqué a été pensé comme la suppression des différences de traitement entre les deux formes d’union. A cet égard, la décision du Conseil d’Etat du 28 juin 2002 est assez caractéristique : « il appartient au pouvoir réglementaire, afin d’assurer la pleine application de la loi (du 15 nov. 1999) d’apporter dans un délai raisonnable à la réglementation applicable les modifications nécessaires, en évitant les différences de traitement manifestement disproportionnées ou sans rapport avec l’objet de la norme en cause. »[4].

Il faut souligner néanmoins qu’il s’agit d’un alignement réciproque du pacs et du mariage puisque de manière paradoxale le mariage a parfois emprunté certains des traits du pacs. S’il est plus

en relation

  • Droit Civil Droit De La Famille En Entier 1
    44454 mots | 178 pages
  • Séance 1
    32439 mots | 130 pages
  • Assistante marketing et administrative
    50683 mots | 203 pages
  • Droit des bien
    7965 mots | 32 pages
  • Culture General Themes De Societe
    135733 mots | 543 pages
  • GRANDS CONCEPTS DU DROIT
    18251 mots | 74 pages
  • Sociologie
    29723 mots | 119 pages
  • Antimanuel de philosophie (michel onfray)
    95395 mots | 382 pages
  • Phylo
    48837 mots | 196 pages
  • Stereotypes, identites de genres et medias
    60710 mots | 243 pages