Dissertation : liberté de penser

Pages: 7 (1616 mots) Publié le: 11 novembre 2010
Dissertation:   La liberté de penser consiste-t-elle à penser n’importe quoi ?
Analyse du sujet:
"liberté de penser"
Un des droits posés par la déclaration de droits de l’homme, au même titre que nous posons un droit de réunion, une liberté civile d’action permettant de faire ce qui ne nuit pas à la liberté d’autrui. La liberté de penser est entendue au sens de la possibilité pour chacund’avoir ses propres opinions sur tous les sujets, sans devoir être inquiété par une quelconque autorité parce qu’il pense ceci ou cela et n’est pas d’accord notamment avec les vues du pouvoir politique en place. Nous demandons pour chacun dans une démocratie la liberté de penser. Le délit d’opinion est dans un régime totalitaire le contraire de la liberté de pensée, il consiste à pourchasser ceux quiaurait l’injure, ou l’audace de soutenir une opinion qui a été interdite par l’Etat. En URSS, en Chine on a poursuivi les intellectuels pour leurs opinions dites " bourgeoises " ou " réactionnaires " dès qu’elles s’écartaient de la doctrine du parti et de la propagande officielle. En Iran, la presse est soigneusement muselée. La liberté de penser est alors réduite par la censure du pouvoir."consiste-t-elle "
formule qui indique la question demande une explicitation. Est demandée une définition de la liberté de pensée, nous est proposée une réponse et la formule " consiste-t-elle " demande si ce qui est à définir correspond bien à la réponse proposée.
"penser "
Noter qu’il s’agit d’un verbe. La pensée envisagée est l’acte de penser telle ou telle chose en revendiquant clairement uneopinion, non pas la pensée en général au sens de la pensée immédiate. La pensée immédiate batifole comme elle veut dans ma tête : je pense à ceci ou cela, dans une succession indéfinie. Dans le rêve cette pensée immédiate est encore plus chaotique.
" n’importe quoi "
désigne l’arbitraire senti avec une nuance de liberté gratuite plutôt portée vers une expression négative. Faire n’importe quoi sous lecoup d’une émotion : donner une gifles ou un coup de couteau, sauter par la fenêtre, par inconscience : laisser un feu allumé dans la forêt etc. Par analogie, penser n’importe quoi ce serait soutenir des vues délirante ou dangereuses, que personne ne pourrait en toute conscience soutenir : nous disons en haussant les épaules devant les élucubrations de A ou B : " n ‘importe quoi ! !  sousentendu : il débloque complètement !". " N’importe quoi " est donc le contraire de sensé, intelligent, pertinent, juste ; c’est insensé, stupide, complètement décalé par rapport à la réalité, injuste ou arbitraire. C’est comme si " n’importe quoi " marquait l’entrée dans la folie, une bouffée de folie délirante.
Problématique:
La contradiction est nette : d’un côté  la liberté de pensée laisse à chacunle droit de penser ce qu’il veut. Ce droit il est fondamental dans notre démocratie. Nous n’avons pas le droit d’obliger qui que ce soit à penser comme nous. Mieux, à la limite ce droit revient à dire : " je suis opposé complètement à vos opinions, mais je me battrai de toute mes forces pour faire en sorte que vous pouviez les exprimer ". Mais 1) il y a le principe et son application 2) et il y ale principe et ses abus.
1) Il est facile de proclamer en l’air que chacun a droit a sa liberté de pensée tout en continuant à regarder d’un mauvais oeil celui qui a des opinions différentes des siennes. On peut en théorie être pour la liberté de pensée, mais quel sens cela a-t-il quand le père ne supporte pas que le fils vote de manière différente, qu’il ne suive pas la religion de ses parents !Quel sens cela a-t-il de prétendre que l’on respecte la liberté de pensée quand on hausse les épaules pour qualifier de " n’importe quoi " toute opinion simplement différente des nôtres ? Il y a le plus souvent une grande différence entre les principes et leur application. La réalité concrète se révèle le plus souvent un conformisme mou (la passivité qui fait que l’on adopte les opinions...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Liberté de penser
  • Liberté de penser
  • La liberté de penser
  • La liberté de penser
  • La liberté de penser
  • Liberté de penser
  • Sujet d'invention sur la liberté de penser
  • faut-il limiter la liberté de penser ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !