Dissertation littérature: pris leur plume pour une épée

Pages: 5 (1106 mots) Publié le: 4 juin 2011
Titre: Dissertation littérature pris leur plume pour une épée

Introduction :
Depuis toujours, certains écrivains ont « pris leur plume pour une épée » avec pour objectif de lutter contre les inégalités. Mais cela est-il assez efficace pour arranger toute la misère du monde ? La parole des écrivains est-elle assez forte ou faut-il faire passer l’information d’une autre manière ?Certaines personnes sont persuadées que la littérature n’est pas une bonne arme contre les inégalités

Antithèse :
Pour commencer, peu de personnes lisent de telles littératures, une lecture plus distrayante est souvent préférée à des écrits qui font prendre conscience. Arthur de Gobineau, Essai sur l’inégalité des races humaines (1853-1855) Livres 5 et 6 : « Les deux variétés inférieures denotre espèce, la race noire, la race jaune, sont le fond grossier, le coton et la laine, que les familles secondaires de la race blanche assouplissent en y mêlant leur soie tandis que le groupe Arian, faisant circuler ses filets plus minces à travers les générations ennoblies, applique à leur surface, en éblouissant chef-d’œuvre, ses arabesques d'argent et d'or. ». Cette petite partie de texte peutprouver que certaines lectures sont rébarbatives, les lecteurs préférerons une lecture plus accrochante.
Ensuite, la littérature peut sensibiliser certaines personnes mais elles n’agissent pas. Certaines personnes pensent que la littérature est une bonne arme contre les inégalités. Dans le site : « http://www.cyberprofs.com/reponses-et-corrections », « Montaigne, Voltaire, … ont critiqué lesort réservé aux indiens et aux noirs mais cela n’a pas empêché la société d’en faire des esclaves ». Donc, les personnes ciblées peuvent être touchées par un écrit sans pour autant en changer leur comportement.
Par après, bien que plusieurs hommes politiques tels les députés font beaucoup de promesses, les lois n’en sont pas moins inchangés. Comme le dit : Patrick Savidan : « En France, le 4août 1789, les députés de l’Assemblée constituante décidèrent de voter la suppression des privilèges issus de l’Ancien Régime {…} les inégalités sont aussi fortes en France aujourd’hui qu’avant le 4 août 1789. » Ce qui veut dire que quoi que certaines personnes décident, les inégalités sont toujours présentes malgré toutes ces années. La littérature n’est pas respectée.
Enfin, les traités nesont pas respectés (Hitler et l’armistice). Au sujet de l'armistice de juin 40, par le général CR Pierre-Marie GALLOIS : " La France, avait-il écrit, est le principal obstacle à l'obtention des résultats (de son programme) et ces résultats ne seront atteints, ni par les prières au Seigneur, ni par les discours, ni pas les négociations à Genève. Ils doivent l'être par une guerre sanglante ". Pourcertaines personnes comme Hitler, un écrit aussi important qu’un traité n’a aucun impact sur leur comportement et leurs agissements.

Bien sur, d’autres avis plus positifs existent.

Thèse :
Premièrement, sous forme d’affiche, les personnes peuvent être sensibilisées. Comme le montre le document D : «Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sureté de sa personne », ce qui veutdire que les personnes peuvent être interpellées par une campagne d’affichage.
Deuxièmement, les écrivains sont porte-parole de ceux qui ne peuvent pas se faire entendre. En effet, d’après Victor Hugo, « L’écrivain a un poids important face à son public pour faire passer ses messages, et sa critique semble comme intangible ». Les écrivains informent les personnes qui ne sont pas dans lebesoin de la misère du monde. Plus les auteurs sont connus et plus leurs paroles seront prises en compte.
Troisièmement, après lecture, certaines personnes agissent. Dans un site internet : http://www-etudes-litteraires.com/forum/sujet-2142-litterature-elle-bonne-arme-contre-inegalites, « La fonction de l’écrivain est d’inciter le lecteur à agir ». Donc, ces lecteurs font en sorte d’améliorer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pris une plume pour une épée...
  • Longtemps j'ai pris ma plume pour une épée
  • Les auteurs des textes ci-dessous ont "pris leurs plume pour une épeé"
  • Sartre "longtemps j'ai pris ma plume pour une épée ..."
  • Dans Les Mots, Sartre a écrit : « Longtemps j'ai pris ma plume pour une épée ». Pensez-vous que la littérature soit une...
  • Longtemps j’ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.
  • dissertation
  • Longtemps j’ai pris ma plume pour une épée, à présent je connais notre impuissance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !