Dissertation philo

Pages: 8 (1776 mots) Publié le: 26 mars 2012
« Tu ne tueras point » Cette prescription fait partie d’un ensemble de règles de conduite tenues pour universellement et inconditionnellement valables appelé communément la morale. C’est le domaine du Bien et du Mal, contrairement à la logique qui est celui du Vrai et du Faux. La morale ne dit pas la vérité Cette morale, en énonçant des normes, des valeurs, des règles d’action, est ditenormative et semble liée à la notion de devoir. En effet, le devoir est toujours une obligation et donc une puissance morale qui s’adresse à notre liberté. Cependant, il est important de noter que le temps passe et amène avec lui une diversité des cultures, des croyances, des valeurs. Mais alors peut-on s’accorder sur des vérités morales ? Existe-il malgré tout une morale universelle etintemporelle valable pour tous ? Nous verrons que la moralité est devenue une entreprise personnelle, subjective. Puis nous étudierons la conception objective de la morale. Enfin, nous nous pencherons sur la nécessité de cette morale universelle.


Le monde est fait de nombreuses sociétés pluralistes. Ces sociétés, dès leur fondement, ont établi des règles ayant pour but de juger l’action d’un homme par rapportà un système de valeurs qui leur est propre. C’est alors ces sociétés qui décident de ce qui est bien et de ce qui ne l’est pas. Ainsi la morale devient un fait social mais également une entreprise subjective. En effet, l’homme obéit à la société car elle lui apporte un bien-être matériel et intellectuel. Il se laisse alors juger par elle et devient en quelque sorte dépendant. En fonction dusystème dans lequel il vit, l’homme va se voir attribuer des devoirs et devra respecter des lois dites morales caractéristiques de sa société. La morale est alors relative puisqu’elle dépend de la société qui impose ses propres lois. Cette morale relative naît de l’opposition de la société face à l’application stricte des commandements moraux premiers (soit de la morale absolue). En effet si certainspréceptes moraux sont déterminés par la société comme étant des obstacles, ils sont supprimés. La perception des valeurs, du bien et du mal varie alors selon les sociétés et n’est donc pas universelle. Ainsi, la polygamie ou l’antropophagie, pratiques considérées comme non-morales pour les sociétés occidentales, sont pour certaines sociétés des pratiques tout à fait morales. Jean de Léry et plus tardClaude Lévi-Strauss ont alors montré que pour les peuples cannibales, l’antropophagie est un rituel respectueux et religieux.
Mais il n’y a pas que les sociétés qui définissent de nouvelles lois morales.
En effet, l’éducation joue également un rôle important dans l’établissement des valeurs. Dès l’enfance, l’homme va faire face à l’apprentissage de devoirs, de valeurs. Ces valeurs moralesseront différentes en fonction du cadre familial de l’enfant. En effet, il va dès son plus jeune âge recevoir des règles fixées par ses parents, règles auxquelles il obéit sans trop savoir pourquoi. Cette éducation est fondamentale pour canaliser les multiples désirs d’un jeune enfant et lui permettre de se forger une personnalité. Il distingue alors son maître de ses parents. Son maître luiapprend des valeurs universelles comme combien font deux plus deux. Ses parents, eux, lui lèguent des valeurs qu’ils pensent morales. Ainsi la morale –toujours relative ici – dépend cette fois de l’individu lui-même. L’enfant intègre les valeurs reçues de ses parents puis, en grandissant, va définir ses propres valeurs. Henri Bergson dans Les deux sources de la morale et de la religion distingue deuxtypes de sociétés (et donc deux types de morale et de religion) : la morale ‘close’ et la morale ‘ouverte’. La morale close – ou morale sociale – consiste à mettre en jeu une sorte d’obligation par proximité et ressemblance. L’enfant, par cette morale, intègre alors les mêmes valeurs et attitudes que ses parents, c’est une sorte d’automatisme.
De même, l’homme de par sa nature est libre....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation Philo
  • Dissertation Philo
  • Dissertation philo
  • Dissertation de philo
  • La dissertation de philo
  • dissertation philo
  • Dissertation philo
  • Philo dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !