Dissertation politique de la nature bruno latour

Pages: 7 (1718 mots) Publié le: 1 février 2011
Travail de Philosophie
Analyse critique d’un extrait du livre « Politique de la Nature » de Bruno Latour

L’extrait que j’ai choisi dans le livre de Mr Latour se trouve dans le sous-chapitre « Deuxième partage : les associations d’humains et de non-humains » lui-même étant dans le deuxième chapitre appelé « Comment réunir le collectif ». L’extrait commence au début du sous-chapitre, page 109et finit à la fin de la page 111.
Le livre prend comme hypothèse principale que l’écologie politique n’a jamais commencé à exister. Mr Latour remet donc en question toutes les formes d’écologie politique actuelle. Pour l’auteur, l’écologie politique est l’ensemble du débat et des prises de décisions dont le but est d’être à la fois au service du bien être de la société et du bien être de lanature. Mr Latour nous expose aussi que les notions de « nature » et de « politique » ont été ‘écrites’, pensées au cours des siècles; sans envisager aucun possible rapprochement.
Dans son livre, Mr Latour considère la science et les scientifiques comme le lien entre la nature et la société, représentée par la politique. Pour lui, l’« écologie politique » ne doit pas porter sur la nature commeunique objet ; mais plutôt comme un « être » indépendant et non-lié à la société. Enfin, il redéfinit la politique et la relation qu’elle a avec la nature et ses nécessités.
Dans le chapitre 2 « Comment réunir le collectif », il pose la question de savoir comment réconcilier les deux assemblées que sont la nature et la société dans le processus de prises de décisions.
Enfin, dans l’extrait, MrLatour envisage différentes propositions d’associations possibles entre humains et non-humains, nature et politique.

Plusieurs thèmes sont abordés dans cet extrait. Premièrement, le problème de la démocratie ; une démocratie complète, selon l’auteur, se doit de donner autant la parole aux humains qu’aux « non-humains ». Par « non-humain », l’auteur entend la nature en général. Le problème,outre le fait que la politique soit pensée de tout temps par les humains, est que les seuls à représenter la nature sont les savants. Or, le savant reste un humain qui parle au nom de la nature. Comment savoir vraiment ce que « pense » la nature? Comme le dit si bien Mr Latour, comment peut-on avoir une démocratie complète si on ne peut faire « parler » la nature, parce qu’une démocratie se basesur une discussion et non sur des faits. Cependant, il se base sur le fait que les scientifiques, par définition, se doivent d’être garants d’un avis rigoureux et aussi objectif que possible. Ce sont donc les meilleurs interprètes de la nature.
Deuxièmement, l’auteur rebondit sur la relation entre la politique (qui représente les humains) et la Science (qui représente la nature). L’auteurexplique que même si on essaie de les faire travailler ensemble, ils fonctionnent en opposition. Pour l’illustrer, il utilise la métaphore du match de tennis. On a toujours tendance à aller de l’objet (qui représente la nature) au sujet (c'est-à-dire nous, la société) et inversement, sans parvenir à les concilier dans une même vision d’ensemble. Il découle de cela qu’ils se retrouvent généralementen opposition l’un envers l’autre. Il dit aussi « Il n’y a pas encore de matière commune aux sciences et à la politique ». Je pense que cette phrase est un bon résumé de l’idée générale que Mr Latour essaie de nous faire passer dans son livre.
Mr Latour propose ensuite, pour y remédier, de fusionner les deux idées, les deux termes de nature et de politique. Le problème comme le dit ce dernier,c’est que si on fusionne ces deux idées, il résulterait de cette fusion quelque chose d’énorme et de disparate, tout à fait ingérable. Il abandonne donc très vite cette idée.
Enfin, un peu plus loin, il émet sa dernière idée sur l’écologie politique en disant : « Nous ne pouvons rien dire sur les sujets qui ne soit une façon d’humilier l’objet ; rien dire sur les objets qui ne soit une façon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bruno Latour
  • Bruno latour le grand partage
  • Exposé de sociologie du travail sur la négociation des chomeurs (bruno latour)
  • Bruno latour pasteur : guerre et paix des microbes
  • « Compréhension et politique », dans la nature du totalitarisme
  • La nature du régime politique du vanuatu.
  • État de nature politique
  • Une politique de la nature est elle souhaitable ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !