Dissertation sur la souffrance et la poésie

1447 mots 6 pages
(Lorsqu'il est sans blessure, il garde son trésor.)
"Il faut qu'il ait au coeur une entaille profonde
Pour épancher ses vers, divines larmes d'or!"
Gautier
Pensez-vous, vous aussi, que la souffrance est la condition nécessaire de toute poésie?

l'élégie est un genre destiné à célébrer les malheurs, le deuil, l'amour perdu
Le romantisme :
Le lyrisme : exprimer faire de son mal une fleur
Thèse : le meilleur exemple est Musset
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots

le lyrisme amoureux surréalisme faire parler l inconscient
Poésie engagé
Antithèse : je partirai bien sur Eluard qui même après la mort de Nush a repris goût à la vie et ses hymnes à l'amour qui sont des chants de bonheur, comme Dominique aujourd'hui présente (il me semble qu'on trouve ce poème en ligne, recueil Le Phénix. Exaltation du « je » qui célèbre « tu ». Célébration de l'être cher (prenez des exemples de votre corpus). Dialogue sentimental, tutoiement et désignation directe de la femme aimée : Lou chez Apollinaire, Elsa chez Aragon... •Expression du sentiment amoureux (Ronsard, Hugo, Eluard). Le poète dialogue avec la femme aimée ou avec lui-même, parlant de sa passion.

Synthèse : la poésie est faite pour Pouvoir tout dire, le bien comme le mal, le beau comme le laid.
Or, la poésie dont l'étymologie veut dire "créer, faire" n'admet pas de bornes particulières. Elle dit tout et s'exprime sur tout avant tout un moyen. Claudel affirmait : « Les mots que j’emploie / Ce sont les mots de tous les jours, et ce ne sont point les mêmes ».La poésie est alors accord entre le monde et la sensibilité du poète, comme le disait Henri Lemaître : « L’essence de la poésie (...) c’est peut-être le sentiment continu de correspondances secrètes, soit entre les objets de nos divers sens, formes, couleurs, sons et parfums, soit entre les phénomènes de l’univers physique et ceux du monde moral, ou encore entre les aspects de la nature

en relation

  • Plan de dissertation souffrance dans la poesie
    305 mots | 2 pages
  • Dissert
    1054 mots | 5 pages
  • Le poete doit il souffrir pour ecrire (corrigé possible)
    994 mots | 4 pages
  • La poèsie est-elle source de souffrance
    311 mots | 2 pages
  • Pensez-vous, comme du bellay, que le poète qui « chante » son mal « l’enchante » ? dissertation
    809 mots | 4 pages
  • syntheses plans
    1270 mots | 6 pages
  • dissertation Samsung
    885 mots | 4 pages
  • Dissertation: dans quelle mesure la poesie permet-elle le depassement d’une epreuve ?
    1218 mots | 5 pages
  • La souffrance est-elle nécessaire au poète?
    640 mots | 3 pages
  • Dissertation : La poésie nait-elle toujours de la douleur ?
    628 mots | 3 pages