Dissertation: l’élection du président de la république au suffrage universel.

1788 mots 8 pages
La révision constitutionnelle de 1962 à propos de l’élection présidentielle au suffrage universel direct est un acte fondateur du régime qui, combiné avec le fait majoritaire, va faire du Président de la République l’homme fort du régime. Dans son discours devant le Conseil d’Etat du 27 août 1958, Michel Debré dit que le Président de la République est la clef de voûte des institutions, c’est-à-dire que tout le monde procède de lui. En effet, la primauté du chef de l’Etat est le trait distinctif de la Vème République, désormais, le Président de la République est l’élu de la Nation tout entière. Cette légitimité conditionne son autorité. Aujourd’hui, certain de ses pouvoirs sont encadrés, contrôlés par le Parlement mais il est toujours le cœur de l’action politique.
En 1958, la Constitution ne prévoit pas d’élection du Président de la République au suffrage universel direct et s’inscrit donc dans la tradition Républicaine. Les Constitutions de la IIIème et de la IVème République ont également exclu ce mode de désignation du Chef de l’État, car il s’était soldé le 2 décembre 1851 par le coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte qui avait entraîné la chute de la IIème République.
En effet, ce dernier, élu Président de la République en décembre 1848 pour un mandat de quatre ans non renouvelable, souhaitait réviser la Constitution afin de pouvoir se représenter à cette élection, alors que les textes interdisaient une réélection immédiate. Or, Louis-Napoléon Bonaparte ne disposait pas de la majorité, nécessaire à la réalisation de son projet, à l’Assemblée.
En 1962, le général de Gaulle élabore un projet de révision constitutionnelle dont le but est de faire élire le Président de la République au suffrage universel direct. On va assister là à la véritable naissance du présidentialisme. Le 20 septembre 1962, le général de Gaulle annonce son intention au français en précisant qu’il utilisera la voix du référendum de l’article 11 et non de l’article 89 de la Constitution.

en relation

  • L'election du président
    1635 mots | 7 pages
  • Les réformes du mode d'élection du président
    923 mots | 4 pages
  • Le président de la république
    1561 mots | 7 pages
  • L'election du president de la république
    1534 mots | 7 pages
  • Dissertation L élection présidentielle
    3007 mots | 13 pages
  • Role et statut du président de la république
    1792 mots | 8 pages
  • Td droit constitutionel
    1457 mots | 6 pages
  • Cour de droit constitutionnel
    1992 mots | 8 pages
  • 1962 Et 2000 : des changements de régime ?
    2597 mots | 11 pages
  • TD 4 DConstit
    4002 mots | 17 pages