Dissertation l'école des femmes de moliere

3650 mots 15 pages
Sujet : Dans son livre Molière ou l’invention comique (1966), Marcel Gutwirth souligne que « Molière a fort bien compris, toute question de bienséances mise à part, que le comique du cocu vient moins de l’inconduite de sa femme que de l’impuissance du mari ».

Dans quelle mesure ce jugement vous paraît-il pouvoir s’appliquer à L’Ecole des femmes ?

I. Le comique du cocu vient moins de l’inconduite de sa femme que de l’impuissance du mari

1. Le cocuage chez Molière : un comique farcesque par le choix des personnages masculins (de Sganarelle à Arnolphe en passant par George Dandin)

2. L’impuissance du mari, l’obsession d’Arnolphe

3. Le comique dans le dialogue : le mari et l’épouse (et non la femme)

II. Cependant le comique ne loge pas que chez le mari : entre la femme et le tiers

1. Le cocuage vu par le tiers (Horace, Chrysalde)

2. La femme et la tromperie : une intrigue digne de la farce

3. Mais peut-on réellement parler d’inconduite pour Agnès ?

III. Le « comique du cocu » ne porte-il pas sa fin en soi ? Pourquoi le comique du cocu n’est pas farcesque ?

1. Le thème du cocuage et sa souffrance

2. Le parcours d’Arnolphe : un personnage incohérent

*** Le 26 décembre 1662 avait lieu à Paris la première représentation de L’Ecole des femmes, ordonnance classique parfaite mais thème assez surprenant pour l’époque du cocuage. Molière y fixe les mécanismes de la comédie morale déjà élaborés avec L’Ecole des maris, élaborant la satire du ridicule causé par les délires de l’imagination. Arnolphe, vieux garçon autoritaire et confortablement installé dans sa vie précautionneuse a arrêté quatorze ans auparavant sa décision d’épouser Agnès qu’il a modelée à ses souhaits, comme Pygmalion l’avait fait avant lui. Assez vite il se présente comme le « cocu présomptif » de la classification de Charles Fourier, à savoir « celui qui, longtemps avant le mariage,

en relation

  • Commentaire composé de l'école des femmes de molière, acte 2 scène 5
    1332 mots | 6 pages
  • Corpus sur les femmes savantes et l'ecole des femmes de molière (comique de scène)
    825 mots | 4 pages
  • Dissertation sur "l'école des femmes", moliere
    972 mots | 4 pages
  • Commentaire composé détaillé sur la scène 5 de l'acte 2 de l'ecole des femmes de molière
    1102 mots | 5 pages
  • Etude de l'ecole des femmes de molière : acte i scène 1
    401 mots | 2 pages
  • L'école des femmes, molière, personnage d'arnolphe
    1863 mots | 8 pages
  • La condition de la femme au temps de molière.
    1139 mots | 5 pages
  • L'ecole des femmes, moliere
    541 mots | 3 pages
  • Commentaire École des femmes Molière
    704 mots | 3 pages
  • Molière l'école des femmes
    2260 mots | 10 pages
  • L'école des femmes, molière, molière
    2776 mots | 12 pages
  • molière l'ecole des femmes
    502 mots | 3 pages
  • Les femmes savante de moliere
    8375 mots | 34 pages
  • Sujet d'invention l'école des femmes molière
    463 mots | 2 pages
  • Molière la critique de l’école des femmes- Scène V
    319 mots | 2 pages