Dissertation

Pages: 2 (270 mots) Publié le: 5 mars 2011
III/ L’écrivain - lecteur ou l’écriture comme lecture

1) l’auteur comme 1er lecteur de lui-même
Rare sont les auteurs qui ne se relisent pas et donc ne secorrigent pas : il y a en eux un lecteur qui collabore à l’écriture ex Flaubert qui corrige inlassablement ses textes et notamment cherche à enlever toute tracedes romantiques, de cacophonies. Il va se donner des lecteur qui vont l’obliger à changer ses textes.

2) Comment l’écriture passe par un souci du lecteurL’auteur pense au lecteur, il fait et anticipe les voix du lecteur.

3) Lecteur contributeur
Le lecteur comme source de l’œuvre. L’auteur ne feraitqu’assembler les éléments que lui ont donnée les lecteurs.
Quel interêt un auteur, et donc un lecteur, peut il trouver à la réécriture?
Quel interêt peut-on trouver ounon à lire une réécriture?
J'ai commencé a former un plan mais je ne suis pas sure de son efficacité.
I Les interets de la réécriture
A. Les interets del'auteur
a. correction/amélioration/nuances par rapport au modèle : apport d'un point de vue different.
b. hommage au modèle.
c. plaisir de l'imitaion :pastiche/parodie.
d. transposition : traduction/adaptation/changement de registre.
B. interets du lecteur
a. touche differents publics : rend modèle plus accesible.b. divertit : jeu de comparaison.
c. sauvegarde/actualise vieux textes
II Les risques de la réécriture
A. Les risques de l'auteur
a. mauvaise interprétationdu modèle.
b. banalisation du sujet.
c. entreprise orgueilleuse : egaler le modèle.
B. Critiques du lecteur
a. profanation, sacrilège, trahison.
b.
c.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • Dissertations
  • dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !