Dissertation

2493 mots 10 pages
On l’a déjà dit, l’internet ne fait pas à lui tout seul une révolution. S’il touche de plus en plus de monde, s’il modifie de plus en plus d’éléments autour de nous, son impact n’est pas de nature révolutionnaire. Il s’intègre petit à petit, fait sa place parmi les outils que nous utilisons quotidiennement, et son appropriation progresse encore plus lentement dans les esprits. S’il semble naturel à ceux qui sont nés avec où à ceux qui l’utilisent tous les jours, son usage et son impact restent encore bien souvent étrangers à ceux qui le maîtrisent mal, voire pas du tout.
Bien souvent, utilisateurs comme non-utilisateurs doutent de son impact réel. Ce qu’il se passe dans le virtuel ne concernerait que quelques allumés, ultraconnectés, n’aurait un impact bien souvent que relatif, limité au “cyberespace”, quand ce n’est pas à quelques blogueurs qui se pâment d’importance, et encore…
Pourtant, si les exemples qui montrent le contraire ne manquent pas – le plus emblématique étant certainement la célèbre affaire Kryptonite -, force est de constater qu’il est difficile de les rassembler. Passé notre utilisation quotidienne qui nous fait passer des rendez-vous, des contrats, des achats qui déclenchent des actions pourtant bien réelles… comment quelques actions collectives en ligne ont un impact sur la réalité, notamment auprès de non-utilisateurs ou de gens qui ne sont pas familier du même réseau ? Comment certains groupes se mobilisent ainsi, qui ne se seraient pas mobilisés autrement ? Quels sont les phénomènes de masse ou les signaux faibles, qui, si on enlève l’internet, ne se produiraient pas ?
Cet impact est inconstant. Certains sujets, certaines actions, ne dépassent pas le cadre de l’internet ou peinent à rebondir dans le “monde réel”. L’audience de la plupart des blogs reste très faible et leur impact au-delà d’un cercle d’amis ou d’initiés, nul. Pire, certains semblent accablés par l’idée que l’expression des gens sur l’internet puisse avoir un impact, comme

en relation

  • Dissertation sur la dissertation
    5252 mots | 22 pages
  • Dissertation sur la dissertation
    959 mots | 4 pages
  • Qu' est ce qu' une dissertation ?
    2745 mots | 11 pages
  • Dissertation
    1385 mots | 6 pages
  • Dissertation
    447 mots | 2 pages
  • Dissertation
    860 mots | 4 pages
  • Dissertation
    574 mots | 3 pages
  • Dissertation
    311 mots | 2 pages
  • Dissertation
    1741 mots | 7 pages
  • Dissertation
    2792 mots | 12 pages