Dissertation

Pages: 12 (2852 mots) Publié le: 12 novembre 2012
 
Sujet : une politique de relance est-elle souhaitable pour lutter contre les risques actuelsde récession ?
L’INSEE a noté la date du 15 mai 2009 comme date officielle d’entrée de la France en récession, définietraditionnellement comme une période de deux trimestres consécutifs de baisse du PIB. Selon les prévisions du FMI pour la croissance du PIB en 2009, la récession toucherait laquasi-totalité des pays du monde : le PIB mondial devraitdiminuer de 1.3% , certes tous les pays ne seraient pas affectés de la même manière : fortement pour la Russie, le Japon,l’Allemagne( -3%) , plus faiblement pour la France et les Etats-Unis ( une baisse du PIB de 3%) , la Chine quant à ellene connaîtrait qu’une baisse du taux de croissance : après des taux de croissance à 2 chiffres,en 2009 le PIBn’augmenterait que de 6.5%.Face à cette crise, les gouvernements ont tenté de réagir : plan de relance aux Etats-Unis (doc2), mesures de soutien àl’activité économique en Europe (doc5). Le problème est de trouver la stratégie qui selon X.Timbeau devrait permettred’éviter « de voir la récession se transformer en crise » (doc5) .Pour les libéraux, la politique à mener est d’évitertouteintervention économique et sociale, car les mécanismes d’autorégulation du marché doivent permettre de revenir à lacroissance : toute politique de relance tant budgétaire que monétaire sera inutile et inefficace. « Mais les circonstancessont tout à fait exceptionnelles » affirme X.Timbeau, car « la crise financière a contredit l’idée que les marchés soientcapables d’autorégulation »(doc 5) . Une politique de relances’avère alors souhaitable et indispensable.
I.Une politique de relance est inutile et inefficace
L’expérience historique des 30 dernières années montrent bien qu’une politique de relance tant monétaire que budgétairene permet pas de renouer avec la croissance, mais produit de la stagflation (faible croissance et accélération d’inflation).En effet, ce qui marchait dans les années 50 ne marchent plusdans les années 80 du fait de l’ouverture croissante deséconomies.
A.Les limites d’une politique de relance1.Les limites de la politique budgétairea.Elle crée de la stagflation
Le meilleur exemple est la relance française de 1981. Le gouvernement socialiste conduit par P.Mauroy mèneune politique inspiré de l’analyse keynésienne. Pour augmenter le PIB, le moyen est l’augmentation de la demande.Plusieurs instruments vont être utilisés : revalorisation du SMIC, 5° semaine de congés payés, mais surtout uneaugmentation des dépenses publiques : création d’infrastructures, embauche en nombre de fonctionnaires.Mais cette augmentation de la demande ne se traduit pas par une augmentation de la production du fait du phénomène dela mondialisation, car cette augmentation de la demande a aussi entraîné une augmentationdes coûts de production cequi se traduit par une augmentation du prix de vente des entreprises françaises. Elles perdent alors en compétitivité-prix par rapport aux entreprises étrangères et n’ arrivent plus à vendre leurs produits en France et à l’étranger.Cette politique de relance a donc engendré une hausse des dépenses publiques, de la demande, des prix, mais pas dehausse de la production :c’est la stagflation. Les recettes fiscales n’augmentent donc pas, ce qui se traduit par uneaugmentation du déficit budgétaire
b.Et pose le problème du financement de ce déficit budgétaire
Pour financer ce déficit budgétaire, plusieurs solutions sont possibles qui toutes ont des inconvénients selon les libéraux.La première est l’augmentation des impôts que M.Touati juge absolument inefficace : «augmenter les impôts casseraitle retour à la croissance » .Il reprend en cela l’analyse de Laffer qui considère que l’augmentation du taux d’impositionse traduit, à partir d’un certain seuil, par une baisse des recettes fiscales. En effet, l’augmentation du taux d’impositiondécourage le travail des plus dynamiques : à quoi sert de travailler beaucoup, puisque le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • Dissertations
  • dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !