Dissertation

Pages: 12 (2877 mots) Publié le: 17 mars 2013
Elèv/ation

Je vis, je meurs ; 20 remarques interprétatives
Par Laucun - publié le 2012-sept.- 9 à 15:53 dans Lectures analytiques du bac


Louise Labé, « Je vis, je meurs », Sonnets.

A l'écoute :

http://wheatoncollege.edu/academic/academicdept/French/ViveVoix/Resources/bonheur.html







Données biographiques : cf manuel. poétesse lyonnaise. Lyon : centreculturel de premier plan à l'époque (proche de l'Italie).



Axes d’étude proposés : les formes apparentes du désordre amoureux ; la peinture sensuelle de l’amour tout puissant ; lyrisme exacerbé et didactisme humaniste ; le sonnet des antithèses sur le modèle de Pétrarque.


Liste de remarques à expliciter par des exemples précis et à reclasser en fonction de la question posée:

1.respect, à première vue, du schéma habituel de cette forme fixe 4/4/3/3. Les quatrains contiennent des rimes embrassées selon l’usage ; seuls les tercets suivent l’ordre des rimes du type cdc/cdd. Mais la rime dd est placée en principe aux vers 9 et 10. Labé semble donner vie à la tradition pétrarquiste naissante. Son sonnet est une variation du sonnet CXXXIV du Canzionere.

2. aux quatre strophescorrespondent quatre phrases qui se referment chacune sur elle-même et qui ont leur unité propre. Ce désir d'unité formelle semble contredit par le désordre apparent du sentiment amoureux au lyrisme exalté.

3. le rythme confirme cette impression : on note l’absence d’enjambements. Il n'y a pas de "débordement" de la syntaxe sur la métrique en dépit de la passion amoureuse qui crée desbasculements constants.

4. à l’intérieur du décasyllabe deux éléments de longueur inégale mais toujours identique de 4 et de 6 syllabes. Le rythme binaire peut mimer le balancement chaotique (alternatif?) de la passion.

5. les quatre sons vocaliques du premier vers en « i », « u», « eu » et « oua » se retrouvent tout au long du poème (par un jeu d’assonances). La ligne mélodique rend compte deson lyr/isme et de la structure cyclique (en boucle) du poème. De même les occurences de l'allitération en "m" qui renforce les registres lyrique et élégiaque.

6. à l’intérieur des strophes la juxtaposition des propositions revient (parataxe). Les sentiments, impressions, sensations se mêlent dans un même temps. Une impression de rapidité, de simultanéité renforce le trouble amoureux. Toutpeut basculer à l'image de la roue de la Fortune.

7. le poème est lyrique : la première personne semble omniprésente sous des formes variées (sujet ou compléments direct ou indirect). Cette importance donné au "sujet" ancre le sonnet dans le mouvement humaniste naissant. L'homme, la nature humaine, est au centre des préoccupations. La saturation des signes du moi est notée par la présence et lagénéralisation de l'allitération du "m" présente partout dans le poème (5 occurrences dans le dernier vers "il me remet en mon premier malheur").

8. le présent de l’indicatif possède des valeurs variables. Sur dix-neuf verbes conjugués, on distingue du présent d’énonciation, d’habitude, de vérité générale. Il apparaît comme le temps de la sensation, de l’amour de la souffrance. Le locuteursemble avoir perdu toute notion du temps tout à l'étonnement de ce qu'il ressent.

9. le vocabulaire de la passion est marqué par le jeu des antithèses (parfois hyperboliques). comme le premier vers qui juxtapose deux états inconciliables. Le chaud et le froid indique un état proche de la fièvre. L'influence de Pétrarque est prégnante. A ces antithèses s'ajoutent une structure de chiasme entrela valeur positive et négative des termes. Passage du positif au négatif "je vis, je meurs" puis du négatif au positif je sèche et je verdoie". Cette dernière image rappelle la nature associée au féminin. Pétrarque ne cesse de comparer Laure au laurier, à Daphné (nymphe changé en laurier), Maurice Scève dans Délie associe la bien aimée au genévrier et Du Bellay Olive à l'olivier...

10. à ces...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • Dissertations
  • dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !