Disserteur expert

Pages: 13 (3015 mots) Publié le: 16 mars 2013
Dubois Thibault
Que j’aime le premier frisson de l’hiver.
Alfred de Musset

Préface

Cette anthologie nous plonge dans une période sombre et froide qu’est l’hiver. Cependant, l’hiver présente des tableaux fascinants et complètement différents en fonction de son avancée sur le calendrier. Elle peut sembler une saison triste et fraîche pour certains alors que d’autres,vont la vivre comme une période chaleureuse aux paysages enivrants. L’hiver a éveillé l’imagination de certains poètes et leur a permis de sortir de magnifiques vers de leur plume.



Poèmes

Début de l’hiver
La première neige est tombée, il reste encore des traces de l’automne.

« Première neige en Champagne »,d’Hugues

Nuit de neige
La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizonLeurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Auxétranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.

Guy de Maupassant

Paris en hiver.

« Sur le pont des Arts » d’Hugues
La Seine est gelée, c’est le début de l’hiver à Paris. Cette peinture décrit bien le poème d’Alfred de Musset

Sonnet : Que j'aime le premier frisson d'hiver...
Que j'aime le premier frisson d'hiver ! le chaume,
Sous le pied du chasseur,refusant de ployer !
Quand vient la pie aux champs que le foin vert embaume,
Au fond du vieux château s'éveille le foyer ;

C'est le temps de la ville. - Oh ! lorsque l'an dernier,
J'y revins, que je vis ce bon Louvre et son dôme,
Paris et sa fumée, et tout ce beau royaume
(J'entends encore au vent les postillons crier),

Que j'aimais ce temps gris, ces passants, et la Seine
Sous ses millefalots assise en souveraine !
J'allais revoir l'hiver. - Et toi, ma vie, et toi !

Oh ! dans tes longs regards j'allais tremper mon âme
Je saluais tes murs. - Car, qui m'eût dit, madame,
Que votre cœur sitôt avait changé pour moi ?

Alfred de Musset

Belle journée d’hiver.

« Peinture d’hiver » Jocelyne Bouchard
Peinture représentant bien le poème de Coppée, uneallée, droite et longue… C’est presque le même paysage que François aurait pu raconter dans ses poèmes.

L'allée est droite et longue, et sur le ciel d'hiver
L'allée est droite et longue, et sur le ciel d'hiver 
Se dressent hardiment les grands arbres de fer,
Vieux ormes dépouillés dont le sommet se touche.
Tout au bout, le soleil, large et rouge, se couche.
À l'horizon il va plonger dans unmoment.
Pas un oiseau. Parfois un léger craquement
Dans les taillis déserts de la forêt muette ;
Et là-bas, cheminant, la noire silhouette,
Sur le globe empourpré qui fond comme un lingot,
D'une vieille à bâton, ployant sous son fagot.
François Coppée
Campanile d’Hiver

La vigne endolorie sous le poids des nuages,
Pareille au clapotis des barques enchainées,
Gémit, pleure et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Expert
  • Expert
  • Expert
  • Expert
  • Expert
  • Les systèmes experts
  • Expert-comptable
  • Expert comptable

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !