Distribution - antilles, un îlot anti-concurrentiel

Pages: 8 (1984 mots) Publié le: 10 août 2010
Distribution - Antilles, un îlot anti-concurrentiel

[pic][pic][pic][pic]

Yves Jégo : « Une économie insulaire, héritière des comptoirs »...

Mots-clés : [pic]LKP
Aucune réaction pour le moment !
 
Le ras-le-bol contre la vie chère a embrasé la Guadeloupe et la Martinique. Une situation due à un oligopole qui s’est constitué sur l’ensemble de la filière, sans que les pouvoirs publicsn’interviennent.
Il est près de minuit mercredi 18 février, à Baie-Mahault, commune de l’agglomération de Pointe-à-Pitre, quand une centaine de jeunes s’attaquent au centre commercial Destreland. Plusieurs commerces sont vandalisés. Parmi eux, l’hypermarché Carrefour et le supermarché Champion. Depuis le début de la crise antillaise, les grandes surfaces sont la cible privilégiée des manifestants.Symboles par excellence de la vie chère dénoncée par le puissant mouvement LKP, ces commerces ont également comme point commun d’être entre les mains de deux grandes familles békés, le Groupe Bernard Hayot et celui de Gérard Huyghues Despointes. La colère monte contre ces familles à la tête d’empires économiques. « Ils se gavent », « ils se remplissent les poches sur notre dos », hurlent lesmanifestants.
Le chariot du Martiniquais ou du Guadeloupéen est en effet plus cher que celui du métropolitain, même parisien. Selon le quotidien France-Antilles, la viande est 43% plus chère en Guadeloupe et en Martinique. Le prix des produits de marques est en moyenne deux fois plus élevé qu’en métropole : 3,85 euros le kilo de pâtes Panzani, contre 1,65 dans l’Hexagone ; 3,14 euros les 6 canettes deCoca-Cola, contre 2,31 ; sans parler des yaourts La Laitière, quatre fois plus chers ! Même la banane accuse une différence de prix pouvant aller jusqu’à 30%.
Comment expliquer ces différences ? Quelle est la part des frais de transport, des taxes ? Pourquoi certains produits fabriqués localement, donc détaxés, sont quasiment aussi chers que des produits importés ? Quel est le niveau réel desmarges du distributeur ? De l’importateur grossiste ?
Sur l’inévitable banc des accusés, la grande distribution se dit sereine. Pour Alain Coridon, le président du Syndicat de la distribution et des grossistes alimentaires, il n’y a pas quarante explications : « Les prix s’expliquent par les frais d’approche. »

Importations coûteuses

La production locale étant limitée, les deux îles sontcontraintes à l’importation massive. Or le fret maritime est cher. « Un conteneur au départ du Havre est facturé 3 000 euros, relève Francette Rosamont, dirigeante de la lettre Inter-Entreprises, spécialisée dans l’économie antillaise. Le même en provenance de la Chine, pourtant plus lointaine, ne coûtera que 500 à 600 euros. » Les trois acteurs du fret, Marfret, CMA CGM et Maersk, s’entendaient surleurs tarifs jusqu’à ce que Bruxelles, en novembre dernier, casse ce monopole...
Au-delà du transport, tous les produits en provenance de métropole doivent non seulement s’acquitter de droits de port, mais aussi d’un octroi de mer, taxe locale instituée pour protéger la production antillaise. Si bien que, avant même de rejoindre les rayons d’un hypermarché de Martinique, une bouteille d’eauCristaline vendue à la sortie de l’entrepôt du Havre 0,14 euro arrive sur les quais de Fort-de-France à 0,38 euro. Pour autant, des compensations importantes existent. A commencer par le taux de TVA, qui n’est que de 8,5% dans les Antilles, et même de 2,1% pour l’alimentaire. Il faut y ajouter l’impact de toute la panoplie d’aides aux entreprises, et notamment les exonérations de charges sociales poursoutenir l’emploi. En 2008, celles-ci représentaient outre-mer 5 points de plus que celles consenties en métropole.
Les prix exorbitants ne résultent donc pas uniquement de l’éloignement de la Guadeloupe et de la Martinique. Les services de l’Etat, à commencer par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, n’ont pourtant pas cru bon d’enquêter....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Pratiques Anti Concurrentielles
  • Droit: Les pratiques anti-concurrentielle
  • Easyjet : la distribution des billets aériens par internet, un avantage concurrentiel ?
  • Antilles
  • Antilles
  • Antilles
  • Antilles
  • Anti

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !