;djjrdjhjenjcbbjsjjz

Pages: 21 (5004 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Anales de Filología Francesa, n.º 17, 2009
CRISTINA SOLÉ CASTELLS

Boris Vian dans ses poèmes
Cristina Solé Castells
Universidad de Lleida

Resumen:

Abstract:

El artículo se propone mostrar cómo el estudio
de los poemas y canciones de Boris Vian sólo
cobra sentido mediante un análisis de conjunto.
Tras la aparente dispersión de temas y estilos,
bajo la apariencia superficial,cómica y en ocasiones incluso grotesca y banal de sus poemas
y canciones, se oculta una unidad y una coherencia profundas y minuciosamente calculadas.
Para expresarla Vian huye de las limitaciones
de la lógica heredada de Aristóteles y opta por
utilizar la técnica del collage, yuxtaponiendo
una pluralidad de situaciones y acciones en
las que lo real se entremezcla con lo imaginario, cuyoresultado final es la representación de
una realidad única, indivisible y a la vez relativa y singular en función de cada individuo, en
la que los aparentes antagonismos se revelan
como elementos complementarios en el proceso de individualización y conocimiento del
«yo» interior.

The aim of the article is to show that the study of songs and poems by Boris Vian only
becomes meaningful within theframe of his
entire production. Beyond apparently disperse
themes and styles, and beneath the misleading
superficiality of his songs and poems – sometimes comic, occasionally banal, even grotesque
- there is a hidden unity and coherence which
have been carefully crafted. To express this
consistency, Vian moves away from Aristotelian logic to make use of collage, a technique
which allows himto juxtapose a plurality of situations and actions where the real and the imagined are interwoven. The final product is the
representation of one, indivisible reality which
is also relative and particular, depending on
each individual whose apparently antagonistic
elements reveal themselves as complementary
aspects in the process toward individuation and
self-knowledge.

Boris Vian,poemas, canciones, imagen, música, collage.

Boris Vian, poems, songs, image, music, collage.

Palabras clave:

Keywords:

Une partie des critiques qui se sont intéressés à l’œuvre de Boris Vian ont traditionnellement jugé que la poésie de Boris Vian était un chapitre mineur de sa production littéraire.
On a même affirmé que ses romans1 étaient plus poétiques que ses poèmes qui “brillent pluspar leur intensité que par leur profondeur” (Clouzet 1974: 66). Ces affirmations nous parais1

L’écume des jours en serait l’exemple le plus évident.

367

Anales de Filología Francesa, n.º 17, 2009
BORIS VIAN DANS SES POEMES

sent raisonnables lorsqu’on fait référence à ses poèmes de jeunesse et tout particulièrement
lorsqu’on fixe l’attention sur chacun de ces poèmes prisindividuellement. Il est vrai que
parfois Vian semble succomber aux “audaces faciles” et à la “sexualité grossière”, mais
une vision d’ensemble de ses recueils et, ce qui n’est pas moins important, des différents
procédés dont il s’est servi dans leur confection, nous permet de découvrir des aspects de sa
création poétique qui n’ont peut-être pas été suffisamment mis en relief.
Boris Vian a écritquelques 200 poèmes et près de 500 chansons entre 1940 et 1959.
Par ailleurs une trentaine de ses poèmes ont été mis en musique. Ses créations poétiques ont
été groupées en 4 recueils (il restait encore de nombreux inédits, publiés après sa mort), dont
seulement deux ont été publiés du vivant de l’écrivain. Il s’agit de Barnum’s Digest, composé
entre 1946 et 1948 et publié en 1948, et de Cantilènesen Gelée, paru au début 1949, dont les
poèmes ont été écrits aux mêmes dates que ceux du recueil précédent sauf le dernier poème
du recueil, “Les frères”, qui est de 1949. Posthumément ont vu le jour en 1962 Je voudrais
pas crever, composé entre 1951 et 1953 et Cent sonnets, composés entre 1940 et 1944 et
publié en 1984.
Cent Sonnets, est un recueil de 112 poèmes, dont 6 sonnets en forme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !