DM de Francais

Pages: 8 (1897 mots) Publié le: 30 octobre 2014
Au bout de la rue Gungaud, lorsquon vient des quais, on trouve le passage du Pont-Neuf, une sorte de corridor troit et sombre qui va de la rue Mazarine la rue de Seine. Ce passage a trente pas de long et deux de large il est pav de dalles jauntres, uses, descelles, suant toujours une humidit cre le vitrage qui le couvre, coup angle droit, est noir de crasse. Par les beaux jours dt, quand unlourd soleil brle les rues, une clart blanchtre tombe des vitres sales et trane misrablement dans le passage. Par les vilains jours dhiver, par les matines de brouillard, les vitres ne jettent que de la nuit sur les dalles gluantes, de la nuit salie et ignoble.A gauche, se creusent des boutiques obscures, basses, crases, laissant chapper des souffles froids de caveau. Il y a l des bouquinistes, desmarchands de jouets denfant, des cartonniers, dont les talages gris de poussire dorment vaguement dans lombre les vitrines, faites de petits carreaux, moirent trangement les marchandises de reflets verdtres au-del, derrire les talages, les boutiques pleines de tnbres sont autant de trous lugubres dans lesquels sagitent des formes bizarres. A droite, sur toute la longueur du passage, stend unemuraille contre laquelle les boutiquiers den face ont plaqu dtroites armoires des objets sans nom, des marchandises oublies l depuis vingt ans sy talent le long de minces planches peintes dune horrible couleur brune. Une marchande de bijoux faux sest tablie dans une des armoires elle y vend des bagues de quinze sous, dlicatement poses sur un lit de velours bleu, au fond dune bote en acajou.Au-dessus du vitrage, la muraille monte, noire, grossirement crpie, comme couverte dune lpre et toute couture de cicatrices. Texte B la morgue Le lendemain, comme il entrait la morgue, il reut un coup violent dans la poitrine en face de lui, sur une dalle, Camille le regardait, tendu sur le dos, la tte leve, les yeux entrouverts. Le meurtrier sapprocha lentement du vitrage, comme attir, ne pouvantdtacher ses yeux de sa victime. Il ne souffrait pas il prouvait seulement un grand froid intrieur et de lgers picotements fleur de peau. Il aurait cru trembler davantage. Il resta immobile, pendant cinq grandes minutes, perdu dans une contemplation inconsciente, gravant malgr lui au fond de sa mmoire toutes les lignes horribles, toutes les couleurs sales du tableau quil avait sous les yeux. Camilletait ignoble. Il avait sjourn quinze jours dans leau. Sa face paraissait encore ferme et rigide les traits staient conservs, la peau avait seulement pris une teinte jauntre et boueuse. La tte, maigre, osseuse, lgrement tumfie, grimaait elle se penchait un peu, les cheveux colls aux tempes, les paupires leves, montrant le globe blafard des yeux les lvres tordues, tires vers un des coins de labouche, avaient un ricanement atroce un bout de langue noirtre apparaissait dans la blancheur des dents. Cette tte, comme tanne et tire, en gardant une apparence humaine, tait reste plus effrayante de douleur et dpouvante. Le corps semblait un tas de chairs dissoutes il avait souffert horriblement. On sentait que les bras ne tenaient plus les clavicules peraient la peau des paules. Sur la poitrineverdtre, les ctes faisaient des bandes noires le flanc gauche, crev, ouvert, se creusait au milieu de lambeaux dun rouge sombre. Tout le torse pourrissait. Les jambes, plus fermes, sallongeaient, plaques de taches immondes. Les pieds tombaient. Laurent regardait Camille. Il navait pas encore vu un noy si pouvantable. Le cadavre avait, en outre, un air triqu, une allure maigre et pauvre il se ramassaitdans sa pourriture il faisait un tout petit tas. On aurait devin que ctait l un employ douze cents francs, bte et maladif, que sa mre avait nourri de tisanes. Ce pauvre corps, grandi entre des couvertures chaudes, grelottait sur la dalle froide. Quand Laurent put enfin sarracher la curiosit poignante qui le tenait immobile et bant, il sortit, il se mit marcher rapidement sur le quai. Et, tout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dm de francais
  • Dm de français
  • Francais dm
  • dm francais
  • Dm de francais!!
  • Dm francais
  • dm francais
  • Dm français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !