DM N 2

4621 mots 19 pages
Dissertation : La répartition des compétences juridictionnelles dans le contentieux des dommages de travaux publics A bien des égards, les activités de travaux publics sont considérées comme un véritable stimulateur de l’économie d’un pays, et notamment à l’appui de démonstrations d’économistes célèbres dont Keynes, pour ne citer que lui. Il arrive cependant que de telles opérations génèrent des dommages causés à des particuliers. Le contentieux des dommages de travaux publics se voit appliquer un régime juridique particulier dont l’origine remonte à la loi du 28 pluviôse an VIII qui institua les conseils de préfecture désignait en son article 4, avant que celui-ci ne soit abrogé par l’ordonnance de 2006 portant Code général de la propriété des personnes publiques, ces derniers comme étant compétents pour se prononcer sur « les difficultés qui pourraient s'élever entre les entrepreneurs de travaux publics et l'administration, concernant le sens ou l'exécution des clauses de leur marché », ainsi que sur « les réclamations des particuliers qui se plaindront de torts et dommages procédant du fait personnel des entrepreneurs, et non du fait de l'administration ». Instituant de ce fait une compétence juridictionnelle exclusive aux juridictions administratives, avec le Conseil d’Etat qui connut des appels formés contre les arrêtés des conseils de préfecture jusqu’en 1953, date à laquelle les tribunaux administratifs vinrent remplacer les conseils de préfecture pour connaître du contentieux des dommages de travaux publics, puis logiquement des appels formés contre les jugements de ces derniers en la matière. Ce principe posé, il restait à définir la notion de dommages résultant des travaux publics, mais avant cela évidemment celle de travaux publics, car aucun texte législatif n’en fournissait de définition, le législateur laissant à la charge de la jurisprudence d’en définir les contours. La définition de la notion de travaux publics est donc prétorienne. Les

en relation

  • DM N 2
    1226 mots | 5 pages
  • DM SES 2
    824 mots | 4 pages
  • Dm 2
    1771 mots | 8 pages
  • DM n 2
    4621 mots | 19 pages
  • DM 2 TD
    644 mots | 3 pages
  • Dm Indonésie 2
    320 mots | 2 pages
  • DM eco 2
    1871 mots | 8 pages
  • Dm 2 math
    566 mots | 3 pages
  • DM Histoire 2
    1116 mots | 5 pages
  • Français dm 2
    898 mots | 4 pages