Dmmana

336 mots 2 pages
I. Analyse du contexte
1. Jean-Marc Barbier, entrepreneur et créateur de la société Festyvet, a su se démarquer dans le monde du prêt-à-porter, mais avait-il les qualités requises pour créer cette entreprise ?
Doté d’un dynamisme naturel et d’un sens de l’écoute aigüe, jean-Marc Barbier a su faire face à tout les obstacles. Il a su s’entourer de collaborateurs partageant la même vision que lui pour évoluer dans un même sens, en les écoutant attentivement et en sachant se remettre en question. Mr Barbier a su diriger efficacement ses employés tout en restant à leur écoute. De plus, il s’est lancé dans un secteur qu’il connaissait très bien grâce à son expérience professionnelle dans ce milieu. On peut donc considérer, au vu des résultats de son entreprise, de son évolution et situation difficiles que celle-ci a du traverser, que Mr Barbier avait toutes les qualités requises pour fonder son entreprise Festyvet. Il a su combiner intelligemment entrepreneuriat et management.
2. Selon Peter Drucker, la finalité d’une entreprise, plutôt que de chercher le profit, doit être de créer le client, de le fidéliser. Si on reprend le credo de Jean-Marc Barbier «le client, encore le client, toujours le client», on se rend compte que pour celui-ci le profit n’est qu’un indicateur et que créer le client doit être la finalité de son entreprise grâce à l’utilisation du Marketing. Ainsi on peut en déduire que la vision de l’entreprise de ces deux hommes se rejoignent, créer le client.
3. Après la création de 6 points de vente sur la côte d’azur, Jean-Marc Barbier se rend compte que le manque de moyen financier est évident, il a donc recourt à la franchise. Il a donc pu créer une puissance économique en organisant un maillage territorial malgré un manque de moyen financier. La franchise a donc été une solution judicieuse pour développer Festyvet tout en palliant aux difficultés

en relation