docs

296 mots 2 pages
Jacques sous le coup de ses émotions, ne saisit pas toutes les conséquences de son crime . Dans un premier temps, ce qui l'emporte, c'est la satisfaction voire la fierté d'avoir pu réaliser son fantasme d'où son expression d' hébétude face au cadavre qu'il contemple froidement comme une œuvre. Ce qui prime chez lui alors, c'est son côté bestial. Puis, à mesure que le temps passe, cette bête qui est en lui disparaît pour laisser place à l'homme civilisé qui a, pendant longtemps rechigné à envisager l'idée du meurtre du mari.
Jacques nous offre l'image d'un homme dont la personnalité est double. D'une part, il renferme en lui des instincts primitifs et incontrôlables, d'autre part, il abrite dans le même temps, les caractéristiques d'un individu policé et civilisé. La vie sociale de l'être humain repose sur l'équilibre de ces deux identités antagonistes. Ainsi, ce qui indique les différents états de Jacques sont exprimés par les les variations de son souffle : « Il entendait un reniflement de bête, grognement de sanglier, rugissement de lion; et il se tranquillisa, c'était lui qui soufflait. ».Cet instant marque une prise de conscience. Une seconde révélation est visible lorsqu'il évoque Flore.
Le narrateur insiste sur le fait que l'assassin est victime d'une fatalité appelée l'hérédité. Ainsi Jacques, quoi qu'il eut fait, ne pouvait être qu' assassin .Il ne possède qu'un libre arbitre limité comme le montre « pas une heure,depuis un an, sans qu'il eût marché vers l'inévitable », « le sourd travail s'achevait » , « un prurit de meurtre » qui rappelle l'infection et montre aussi que l'éducation qu'a reçue Jacques n'a servi qu'à épargner le mari de Séverine. La situation est ironique et tragique car Jacques voulait se débarrasser avant toute chose de ce mari.

en relation

  • Docs
    569 mots | 3 pages
  • Docs
    1438 mots | 6 pages
  • docs
    438 mots | 2 pages
  • Docs
    1064 mots | 5 pages
  • Doc'
    530 mots | 3 pages
  • Cannibale
    498 mots | 2 pages
  • my doc
    437 mots | 2 pages
  • Le eds
    319 mots | 2 pages
  • Doc
    253 mots | 2 pages
  • doc
    962 mots | 4 pages
  • doc
    1733 mots | 7 pages
  • Doc
    2950 mots | 12 pages
  • Doc
    871 mots | 4 pages
  • Doc.doc
    591 mots | 3 pages
  • Commentaire Pickpocket
    923 mots | 4 pages