Document francais

805 mots 4 pages
Afrique du Sud - Mandela, l'athlète libérateur
(Le Monde 14/06/2010)

Sauf miracle, il ne pourra pas rejouer Invictus. Le spectaculaire exploit accompli il y a quinze ans à la face d'un monde éberlué par une équipe "nationale" de rugby alors universellement vilipendée, détestée par neuf sud-africains sur dix, boycottée par ses compétitrices étrangères pour cause d'apartheid, ne peut sans doute pas se produire plus d'une fois par vie. Et puis, relèvent les spécialistes, aussi sympathiques soient-ils, les Bafana Bafana, l'équipe sud-africaine de foot presque aussi intégralement noire que les costauds victorieux du rugby étaient blancs, ne sont pas les Springboks. Question de palmarès.
En 1995, on s'en souvient – le film de Clint Eastwood l'a brillamment remis en mémoire –, le surprenant triomphe des "Boks", comme on les appelle là-bas, avait jeté dans les bras les uns et des autres des millions de gens de toutes couleurs qui, la veille encore, osaient à peine échanger un regard. Dans un pays où le sport s'apparente à la religion, la nuit fut inoubliable de fêtes, d'accolades et de beuveries multiraciales comme on n'en avait jamais vu à la pointe sud du continent.
Descendu dans l'arène revêtu des couleurs vert et or des Boks, le vieux magicien, élu chef de l'Etat l'année précédente, triomphait. Contre l'avis des pontes de son parti, contre l'opinion de ses amis les plus proches et de ses propres enfants, tous révulsés à l'idée de soutenir une équipe alors perçue comme l'incarnation de l'oppression blanche, Nelson Mandela avait osé. Et il avait gagné.
"Nous n'avions pas seulement remporté la Coupe du monde de rugby, dira-t-il. Nous étions une seule nation, unie derrière notre équipe victorieuse." Plus tard, il affirmera que "Le rugby, comme le football, le cricket et les autres sports collectifs, a vraiment le pouvoir de guérir les blessures". Vrai, parfois. Nul doute qu'en se battant en 2004 pour obtenir de la FIFA "le privilège" d'organiser la première Coupe

en relation

  • Documents français
    4752 mots | 20 pages
  • Documents français
    653 mots | 3 pages
  • document de français
    5659 mots | 23 pages
  • Documents français
    420 mots | 2 pages
  • Des documents de francais
    696 mots | 3 pages
  • DOCUMENTS FRANCAIS
    745 mots | 3 pages
  • Document francais
    2612 mots | 11 pages
  • Documents francais
    563 mots | 3 pages
  • Document français
    374 mots | 2 pages
  • Document français
    1475 mots | 6 pages