Dore les figures du pouvoir

4206 mots 17 pages
Les figures du pouvoir dans Les Contes de Perrault et les illustrations de Gustave Doré

Intro : La question du pouvoir est à la fois centrale et marginale dans les contes : elle est centrale puisque certains pouvoirs permettent et récompensent le parcours réussi du héros. Elle est marginale, dans son acception strictement politique puisque les contes « de fées », contrairement aux Fables de La Fontaine ou aux Caractères de La Bruyère, n’ont pas pour but d’élaborer un discours critique sur la société. Les Contes de Perrault n’échappent pas à la règle, et tout en restant fidèle à l’organisation de l’ancien régime, l’auteur présente des rois et des reines de façon stéréotypée, plus souvent parents et conjoints que souverains car la question familiale l’emporte bien souvent sur la question sociale et politique. La figure royale prend malgré tout une ampleur particulière dans deux contes, Peau d’âne et Griselidis, où critique et éloge se mêlent.
Le pouvoir dans les contes de Perrault et les illustrations de Doré est bien entendu aussi et avant tout celui du surnaturel, de la beauté et de l’argent.

I La représentation du pouvoir politique

A. Les souverains : des figures stéréotypées mais fidèles à la société d’ancien régime 1.1es personnages stéréotypés
Perrault présente les rois et les reines de façon générique. On ne connaît bien souvent ni leur nom ni le nom de leur royaume. : BBD « Il était une fois un roi et une reine qui étaient si fâchés de n’avoir point d’enfants.. », CB « Tout glorieux de sa proie, il s’en alla chez le roi » (p.135) RH « Il était une fois une reine qui accoucha d’un fils si laid.. »
Ces figures de souverains renvoient à la division par ordre de la société d’ancien régime et , malgré le caractère stéréotypé des personnages, les caractérisations sont fidèles à ce qui différencie la noblesse, et en particulier la monarchie, du Tiers état. Certains détails sont des « marqueurs sociaux » de la

en relation

  • Les types de pouvoir dans le monde.
    1010 mots | 5 pages
  • J- bodin , les six livres de la république , 1576
    1394 mots | 6 pages
  • La figure imposée des gens de pouvoir 
    5664 mots | 23 pages
  • Lecture analytique : diderot, article « cour »
    593 mots | 3 pages
  • Souveraineté nationale et populaire
    1601 mots | 7 pages
  • Dessins de presse
    1347 mots | 6 pages
  • Le portrait et la figure
    875 mots | 4 pages
  • Figures de styles
    799 mots | 4 pages
  • charliehebdo
    506 mots | 3 pages
  • Commentaire paul eluard « notre vie »
    1616 mots | 7 pages