Dosii

Pages: 5 (1017 mots) Publié le: 24 mars 2012
1. Introduction :

J’ai été accueillie dans un service de cardiologie dans la Manche, en vue d’un stage de quatre semaines programmé par l’IFAS. Dans ce dossier de communication, je vais vous expliquer un de mes plusieurs échanges verbale avec un des patients. Dans ce service était hospitalisé Mme J, 87 ans, qui était arrivée le 5 Octobre 2011 pour suspicion de phlébite jambe gauche, patienteatteinte de la maladie d’Alzheimer. Cette personne ayant des oublis dus à sa démence, je devais lui préparer son assiette et la surveiller pendant son déjeuner.


2. Récit de la situation :

Le mardi 18 Octobre 2011, vers 12h15, je me rend dans la chambre de Mme J pour lui apporter son déjeuner. Je dépose son plateau sur son adaptable et je m’installe sur la chaise face à elle pour luipréparer son assiette. Pendant qu’elle mange, nous parlons beaucoup sur sa famille, son cadre de vie, ses habitudes etc.
Mme J commence à manger et je lui demande :
« Avez-vous eu de la visite hier après midi ? »
« Oui, j’ai vu quelqu’un mais je ne me souviens plus qui » me dit-elle.
Puis je lui demande :
« Vous souvenez vous si c’était un homme ou une femme ? »
« C’était un homme ! », dit Mme J.Ayant déjà vu un de ses fils qui passait régulièrement je lui demande :
« Était -il grand ? »
« Oui assez et je me souvient qu‘il avez des cheveux que sur les côtés », me dit-elle,
« C’est peut être votre fils pécheur »
« Oui, peut être ! Est-ce que mon mari est arrivé ? »
«  Non, Mme J. vous savez bien que les visites ne sont pas autorisées avant 13h. »
«  Il attend peut être dehors !  »«  Je ne pense pas, il va peut être venir quand les visites seront autorisées ! »
Une fois finie de manger, je lui passe un gant mouillé sur le visage, je lui fais un soin de bouche puis je commence à prendre son plateau pour sortir de la pièce quand elle me dit :
«  Est-ce que les fenêtres peuvent s’ouvrir dans la chambre ? »
Je lui ai répondu :
«  Oui elles peuvent souffrir mais on nepeut pas complètement car elles sont sécurisées. Pourquoi me demandez vous ceci ? Vous avez trop chaud ? »
«  Non, c’est juste pour savoir si je pouvais sortir par là pour aller voir mon mari qui m’attend. »
Je lui dit :
« Vous ne pouvez pas Mme J, c’est trop dangereux. Vous voulez savoir si votre mari va venir vous voir ? Vous comprenez pourquoi on ferme les fenêtres ?
«  Comment allez vouspouvoir savoir s’il va venir ? » me demanda t-elle.
«  Je vais aller lui téléphoner pour savoir. »
« D’accord. »
«  Je vous laisse, je vais l’appeler, je vous dis à tout à l’heure. »
«  A tout à l’heure. »
Sortie de la chambre, je partie téléphoner au Mari de la patiente afin de pouvoir confirmer ce que je venais de lui avancer.


3. Mon ressenti

Quand Mme J m'a ditqu'elle voulait sortir par la fenêtre mon cœur s'est mis à accélérer. J'ai eu peur qu'il se passe quelque chose en ma présence ou en mon absence. Je me suis sentie mal à l'aise et responsable face à ces propos car pour moi si je n'avais pas commencer à parler de son mari, elle n'aurait certainement pas parler de lui et de son absence. J'ai du coup été en colère contre moi même de ne pas avoir faisattention à mes mots. Ma colère s'est ensuite transformée en tristesse car je me suis sentie coupable de ces paroles.


4. Problèmes rencontrés dans la situation

Dans la situation que je viens de vous raconter, j’ai rencontré différents problèmes. Dans un premier temps celui de la maladie d’Alzheimer et dans un second temps les propos incohérents des patients atteints de cette maladie.


5.Questionnement

Pour la patiente :
1. Qu’à t-elle ressenti quand je lui ai parler des visites de son entourage ?
2. Qu’à t-il pût se passer pour qu’elle veuille passer par la fenêtre ?

Pour moi :
1. Est-ce que j’y suis pour quelque chose ?
2. Qu’elle a été ma difficulté dans la situation ?
3. Pourquoi ai-je pris la fuite au moment où elle me dit qu’elle veut sortir par la fenêtre ?...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !