Dossier ccf art pla

397 mots 2 pages
Planche 2 !
Kobi Levi

On le sait, la chaussure est bien souvent ce qui couronne un look. Impraticable ou au contraire trop plan-plan, les créateurs nous offrent souvent des souliers qui font rêver mais qu’on ne portera jamais à nos pieds.

. Après avoir fait l’école d’art et de design de Jérusalem dont il sort diplômé en 2001, il se lance dans la création de chaussures toutes plus folles les unes que les autres. Ses inspirations ? Tout sauf… les pieds, justement ! Selon lui, la chaussure est aussi bien un objet d’art à porter, qu’à contempler. La forme du pied et les exigences qu’elle impose ne sont alors qu’un cadre pour la créativité. Baudelaire n’a t-il pas dit « parce que la forme est contraignante, l’idée jaillit plus intensément » Ses chaussures ne sont pas éditées pour la vente, mais uniquement visibles en tant que modèle unique, voire comme des œuvres d’art. N’y voyez pas la praticité de la chose, mais plutôt sa folie furieuse de la transformation pédestre.

Son atout ? C’est que son inspiration est directement visible dans ses modèles : il ne contrefait pas ses idées, mais les adapte façon caméléon autour d’une semelle de cuir et de quelques morceaux de tissus. Improbables pour certaines, géniales pour d’autres, chacune de ses créations fait visiblement réagir.

Christian Louboutin,

49 ans, est un créateur français de chaussures et de sacs à main de luxe. Issu de la génération du Palace des années 1980, lorsque, encore mineur, il côtoie ceux qui sont ou deviendront des personnalités de la culture, de la mode, de la musique, ou des médias, ce sont surtout ses premières expériences chez les chausseurs Charles Jourdan et Roger Vivier qui transformeront son intérêt pour les chaussures de femmes en métier ; il fonde, à l'âge de 27 ans, la marque qui porte son nom. Aujourd'hui, avec plus d'une cinquantaine de points de vente à son nom dans le monde, et une omniprésence de ses créations dans les médias liés à la mode, Christian Louboutin est

en relation

  • Comptabilité et audit bancaire
    187828 mots | 752 pages
  • mhaoutlawz
    186894 mots | 748 pages
  • comptabilité et audite
    186889 mots | 748 pages
  • Rapport d'audit d'une institut
    130663 mots | 523 pages
  • Article la tribune
    66525 mots | 267 pages
  • Commerce international
    103671 mots | 415 pages
  • bodacc
    103776 mots | 416 pages