Dossier la pleiade

Pages: 16 (3999 mots) Publié le: 6 juin 2012
I - La pléiade (1553-1589)

La Pléiade est un groupe de sept poètes français du XVIe siècle rassemblés autour de Pierre de Ronsard : Joachim du Bellay, Jacques Pelletier du Mans, Rémy Belleau, Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle.....

Ils prônent l'usage du français en poésie, contre celui du latin. Ils constatent cependant que la langue française est pauvre et non adaptée àl’expression poétique et décident de l’enrichir par la création de néologismes issus du latin, du grec et des langues régionales afin de la rendre moins « barbare et vulgaire. Ils défendent en même temps l’imitation des auteurs gréco-latins dans le but de s’en inspirer pour pouvoir les dépasser. Le groupe se donne pour mission de définir de nouvelles règles poétiques. Dans ce cadre, du Bellay rédigeen 1549 une "Défense et illustration de la langue française".

Ils imposent l’alexandrin, l’ode et le sonnet comme des formes poétiques majeures et abordent les quatre principaux thèmes de la poésie élégiaque : l’amour, la mort, la fuite du temps et la nature.

Des œuvres de la pléiade
Joachim DU BELLAY (1522 – 1560)
L’Olive, sonnet 33
Ô prison douce, où captif je demeure
    Non pardédain, force, ou inimitié,
    Mais par les yeux de ma douce moitié
    Qui m’y tiendra jusqu’à tant que je meure.
Ô l’an heureux, le mois, le jour, et l’heure,
    Que mon cœur fut avec elle allié !
    Ô l’heureux nœud, par qui j’y fus lié,
    Bien que souvent je plains, soupire, et pleure !
Tous prisonniers, vous êtes en souci,
    Craignant la loi, et le juge sévère,
    Moi plus heureux,je ne suis pas ainsi.
Mille doux mots, doucement exprimés,
    Mil doux baisers, doucement imprimés,
    Sont les tourments où ma foi persévère

















Pierre de Ronsard (1524 ?- 1585)

Marie, qui voudrait votre beau nom tourner

Marie, qui voudrait votre beau nom tourner,
Il trouverait Aimer : aimez-moi donc, Marie,
Faites cela vers moi dont votre nom vousprie,
Votre amour ne se peut en meilleur lieu donner.

S'il vous plaît pour jamais un plaisir demener,
Aimez-moi, nous prendrons les plaisirs de la vie,
Pendus l'un l'autre au col, et jamais nulle envie
D'aimer en autre lieu ne nous pourra mener.

Si faut-il bien aimer au monde quelque chose :
Celui qui n'aime point, celui-là se propose
Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Sansgoûter la douceur des douceurs la meilleure.
Eh, qu'est-il rien de doux sans Vénus ? las ! à l'heure
Que je n'aimerai point, puissé-je trépasser !
2 - Le classicisme 1660-1680

Le classicisme est un courant littéraire qui se développe en France, et plus largement en Europe, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéals'incarnant dans "l'honnête homme" et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection.

Les genres et dominants sont : la tragédie, la farce, la comédie, les portraits, les fables. Les registres dominants sont : le tragique et le satirique.

Les caractéristiques principes dominants sont : l'imitation des anciens, la culture officielle, le moralisme, l'idéal del'honnête homme, la règles des trois unités, la langue et son usage.

Les thématiques sont : le devoir, la passion, l'exercice du pouvoir, l'aristocratie et la noblesse.
Les œuvres et auteurs clés sont : corneille avec le Cid et Molière avec L'école des femmes.

À partir du classicisme, la réflexion intellectuelle, la recherche de la perfection formelle et la vie sociale cessent d'apparaître comme dessphères séparées. Bien plus qu'un mouvement esthétique, le classicisme apparaît comme une véritable vision du monde, où "tout n'est qu'ordre et beauté".

Cela tient peut-être au fait que, par rapport aux siècles qui l'ont précédé, il inaugure les temps modernes.
Mais on peut croire aussi qu'en dépit des luttes qui ont marqué son histoire il évoque la pensée d'une certaine cohésion :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La pleiade
  • La pleiade
  • la pleiade
  • la Pleiade
  • Pléiade
  • Pléiade
  • La pleiade
  • La pléiade

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !