Dossier outil : au bonheur des dames

Pages: 9 (2136 mots) Publié le: 17 juin 2012
Au Bonheur des Dames, Emile Zola.
I. Identification de l’œuvre.
Emile Zola (1840-1902)
Au Bonheur des Dames (1883)
ZOLA, Emile, Au Bonheur des Dames, Préface de Jeanne Gaillard, Notice biographique d’Henri Mitterand, Paris, Gallimard, 526 p.

II. Mise en situation de l’œuvre.
Emile Zola débarque à Paris en 1858, époque à laquelle il n’a pu manquer la croissance fulgurante de ce qu’onappelait à l’époque les « grands magasins », attirant la curiosité d’une clientèle exclusivement féminine et provoquant la chute de nombreuses boutiques. L’expansion de ce nouveau commerce s’explique en partie par la politique des grands travaux d’Haussmann menée lors du Second et du Troisième Empire. S’en suivra alors une crise sociale dans Paris, dépeinte par l’auteur dans l’arrondissementprécis où se déroule l’intrigue.
Dans la suite des Rougon-Macquart, Emile Zola s’inspira d’Aristide Boucicaut, patron du grand magasin Le Bon Marché pour son personnage d’Octave Mouret pour son ambition et ses innovations qu’il apporta dans le haut commerce des nouveautés. Et ce fut de même pour le magasin Au Bonheur des Dames, inspiré de plusieurs grands magasins de l’époque que ce soit dansl’architecture du bâtiment ou dans la présentation des étalages. Pour parvenir à réaliser de telles œuvres aussi précises et rigoureuses, c’est en tant que parfait naturaliste qu’Emile Zola n’a pas lésiné sur les recherches et les documentations du fonctionnement d’un grand magasin : que ce soit en apparence tel que le voit le client ou dans sa face cachée par les relations qu’entretiennent les employésentre eux, cet œuvre est en soit un grand roman descriptif sur le développement du grand commerce.
A cette époque, Emile Zola est dans une période assez sombre de sa vie, et se décrit à l’instar de ses amis Huysmans et Céard « pessimistes et désabusés, seul le pire arrive ». Son livre s’articulera alors atour de la lutte et des souffrances d’une jeune femme, mais l’auteur voulant justement changéde philosophie, décide de « faire le poème de l’activité moderne, exprimer le siècle, qui est un siècle d'action et de conquête, d'effort dans tous les sens » : plus de pessimisme donc, permettant, qui sait, une fin heureuse ? A l’inverse peut-être de ses autres romans empreint de son défaitisme.

III. Résumé-apéritif.
Il est huit heure du matin quand Denise et ses deux jeunes frèresdébarquent à la gare Saint-Lazare. Du haut de ses vingt-ans cette orpheline démunie de tout décida de quitter sa campagne du Nord de la France dans l’espoir de pouvoir compter sur l’aide de sa famille à Paris et de travailler dans la boutique que tient son oncle Baudu.
Après un court temps d’adaptation à sa nouvelle vie dans le vaste Paris, il est temps pour Denise de travailler dans l’optiqued’obtenir son indépendance et de permettre à ses deux jeunes frères de vivre de manière décente. Problème, son oncle Baudu qui lui avait promis un poste dans sa boutique il y a un de cela ne peut plus honorer sa parole, et difficile à recasser la pauvre fille dans une autre boutique du quartier, toutes souffrent du même monstre les dévorant petit à petit : le rival Au Bonheur des Dames. Ce ci grand et beaumagasin que nos trois jeunes personnages n’avaient pu qu’admirer lors de leur arrivée chez leur oncle. Le propriétaire, Octave Mouret est un homme ambitieux et plein d’innovations, prêt à tout pour agrandir son magasin. La concurrence soumise s’écrase sous son poids aussi vite que le va-et-vient incessant des clientes pénétrant le magasin.
Denise n’a plus le choix, si elle, une jeune femmevertueuse, veut faire vivre ce qui lui reste de sa famille, elle doit travailler Au Bonheur des Dames. Embauchée, c’est dans un univers totalement étranger à elle que cette paysanne s’est jetée. Denise y découvre la monstruosité de la machine qu’est le magasin, dévorant à grands coups de gueule les clientes. Surtout, c’est face à la monstruosité de ses collègues que Denise devra faire face où...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Au bonheur des dames
  • au bonheur des dames
  • Au bonheur des dames
  • Au bonheur des dames
  • Au bonheur des dames
  • Aux bonheur des dames
  • au bonheur des dames
  • Au bonheurs des dames

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !