Dossier pge - organigramme scor

675 mots 3 pages
Organigramme Scor

Une organisation efficace par métiers et par Hubs

SCOR a mis en place en 2008 et au début de l’année 2009 sa nouvelle organisation en Hubs. Six plateformes – à Londres, Cologne, Zurich, Singapour, New York et Paris – soutiennent de manière très efficace les activités de souscription réalisées par SCOR Global Life et SCOR Global P&C. Les fonctions centrales sont réalisées en partie à partir de ces Hubs. Ce modèle original correspond à la volonté du Groupe d’être global, avec des méthodes et des politiques communes à travers le monde, mais aussi très proche des marchés sur lesquels il opère.
La structure en Hubs implique une bonne connaissance des marchés locaux, ce qui permet au Groupe de disposer d’un vivier de talents à l’échelle mondiale.
La forme de l’organigramme par division met donc en avant chez Scor une direction avec un PDG, des membres du Comex (Groupe COO, CFO) et différentes entités : Hubs.

Avec les différentes opérations de croissance externe de ces dernières années, le groupe SCOR est devenu une véritable multinationale. Au Groupe SCOR déjà fortement implanté en France et aux Etats-Unis, sont venus s’ajouter Revios, situé à Cologne, et Converium dont le siège est à Zurich. Le Groupe a souhaité s’adapter à la diversité des cultures de ces trois anciennes sociétés. Il a par ailleurs dû prendre en compte les caractéristiques de sa réorganisation statutaire de 2007 autour de trois Sociétés européennes à Paris auxquelles s'est ajoutée la troisième structure opérationnelle du Groupe, SCOR Global Investments, disposant également de ce statut de Société européenne.

Une nouvelle dimension C’est pourquoi SCOR a mis en place en 2008 et 2009 une organisation originale structurée autour de pôles d’activités ou hubs : Paris, Zurich, Cologne et Londres pour l’Europe, Singapour pour l’Asie et New York pour les Amériques.
Cette structure en Hubs permet au Groupe d’offrir des solutions à forte valeur ajoutée en matière de

en relation

  • Memoire
    45850 mots | 184 pages
  • Alstom 2010
    164294 mots | 658 pages
  • Rapport alstom
    190087 mots | 761 pages