douter est-ce renoncer à la vérité

Pages: 9 (2006 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Sujet : Douter est-ce renoncer à la vérité ?
Définitions des termes :
Douter c’est hésiter, avoir conscience qu’on ne sait pas. C’est suspendre son jugement parce que je ne sais pas si c’est vrai ou faux donc je préfère m’abstenir. Douter suppose qu’on a fait le choix de suspendre son jugement.
Le doute pose un problème complémentaire :
Soit c’est un doute permanent dans ce cas on ne peutpas évoluer puisque l’on reste prisonnier de ses hésitations.
Le doute doit supposer qu’il va être dépassé en effet puisqu’il suppose une prise de conscience, il suppose aussi la volonté de celui qui doute de dépasser ce stade pour s’engager dans la voie de la connaissance.
Par conséquent, le doute est constructif parce qu’il doit permettre à l’homme de progresser.
Renoncer c’est abandonnerpar exemple abandonner le but que l’on s’était fixé
Si l’on suit le sujet initial, cela signifiera que le simple fait de douter implique de refuser, d’abandonner toute vérité et en conséquence le doute constituerai la fin, l’impossibilité de vouloir connaître (en effet une connaissance ne peut être qualifiée de connaissance à partir du moment où elle est vraie, si elle ne l’est pas ce n’est pas uneconnaissance c’est une erreur voir une illusion).
De plus, tous les sujets qui comportent la forme interrogative « est-ce » signifie qu’une définition est donnée, est sous-entendue. Ainsi dans ce sujet, douter signifierai renoncer à la vérité.

On a l’impression en lisant ce sujet que de termes sont contradictoires : le doute et la vérité. Or, nous venons de dire que le doute est probablementconstructif car il peut entrainer la volonté de vouloir se dépasser. La solution va être alors de définir la vérité pour savoir si cette contradiction est valide ou pas.

Vérité (jugement de la pensée humaine sur la réalité) : A l’heure actuelle, la vérité doit être définie comme un jugement humain sur la réalité. On devrait dire d’ailleurs « un jugement de la pensée humaine ».
Deuxinterprétations sont possibles :
Jugement humain = jugement de chacun = cela signifierai que la vérité est personnelle, d’où l’expression à chacun sa vérité (cf. Les Sceptiques). Cette interprétation n’a plus de sens car cela signifierai l’existence de plusieurs vérités sur un même problème, cela signifierai que toutes les idées se valent, cela signifierai aussi l’absence de dialogue : je considère détenirla vérité sur un problème, tu considères détenir sur une vérité contradictoire sur le même problème, le dialogue n’est pas possible car toutes les idées se valent.
On comprend donc que le concept de vérité signifie un jugement universel, un accord entre les hommes. Par exemple, les vérités mathématiques, scientifiques. Dans ce cas, le jugement sur la réalité est universel. On aboutit à cejugement par des interrogations, par raisonnement, par démonstration, d’où la possibilité d’un dialogue, d’un échange. On peut donc dire qu’en ce sens la vérité est relative, cad soumise aux lois de la pensée humaine car à l’évidence c’est bien la pensée humaine qui avec ses références, avec ses critères va pouvoir élaborer la vérité.
Problématique :
Douter est-ce nécessairement renoncer à lavérité ? La vérité est-elle une certitude absolue ?
Douter est-ce refuser toute vérité ?
L’évolution du terme « vérité » :
Dans la philosophie de l’antiquité, il est fait souvent référence à la philosophie de PLATON donc de SOCRATE. SOCRATE est considéré comme le père de la philosophie (=recherche de la sagesse). L’idée deSOCRATE est de montrer que le vrai se situe au-delà de l’apparence et qu’il est donc nécessaire à tout individu qui veut trouver cette vérité de faire les efforts nécessaires afin de dépasser le stade de l’opinion pour peu à peu s’engager dans le voie de la connaissance et laisser apparaître la vérité. A l’époque de SOCRATE (Vème siècle av. JC), la philo était considérée comme un savoir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Douter, est ce renoncer a la vérité ?
  • Douter est ce renoncer a la vérité?
  • Douter est-ce renoncer à la vérité?
  • Douter, est ce renoncer à la vérité?
  • Douter, est-ce renoncer à la vérité ?
  • Philosophie: douter est-ce renoncer à la vérité ?
  • Dissertation: douter est-ce renoncer à la vérité
  • Est il possible de renoncer à la vérité ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !