Douter, est ce renoncer à la vérité?

Pages: 5 (1217 mots) Publié le: 14 octobre 2012
Douter, est-ce renoncer a la vérité ?

Au premier abord, le doute remet en question la vérité donc on pourrait dire qu’il est en opposition avec la vérité. Nous pouvons nous demander, qu’est-ce que le doute ? C’est un état d'esprit dans lequel nous nous demandons si un fait est réel ou non, si une proposition est vraie ou non, donc douter n'est pas nier : le doute revient à admettre qu'on nesait pas quelque chose, qu’on est dans l’incertitude. Douter c’est donc renoncer à juger, c’est lorsque notre jugement est suspendu. C’est lorsque qu’on ignore la vérité qu’on se met à douter donc le doute serait un passage obligé pour celui qui refuse de se décider et comme disait Descartes, qui refuse de se décider « pour de faibles raisons ». Celui qui ne doute pas est peut-être persuadé, lui,de connaître le vrai, mais il renonce ainsi à chercher. Le doute doit il apparaitre comme le renoncement à la vérité ou au contraire comme la condition de toute connaissance? Nous verrons que le doute peut être septique ou méthodique puis nous verrons qu’il est un passage obligé pour accéder à la vérité.



Si Descartes fait du doute autre chose qu'une source de désespoir, c'est précisémentparce qu'il en fait une étape provisoire. Pour lui, nous avons au moins accès à une vérité mettant fin au doute. Mais lorsque le doute prend la forme d'une conclusion, il témoigne alors d'un renoncement. Le doute peut donc passer à première vue pour une faiblesse, une défaite de la pensée. Douter, c'est reconnaître que l'on ne sait pas et que l'on ne parvient pas à atteindre la vérité. Douter, c’estrenoncer devant la difficulté d'un problème. Le doute témoigne alors d'une incapacité, d'une impuissance. Les philosophes sceptiques, disciples de Pyrrhon, considèrent justement que l'esprit humain est incapable d'atteindre aucune connaissance certaine. Les sceptiques ont de nombreux arguments pour démontrer que l'homme, dès qu'il prétend juger quelque chose, ne peut jamais être assuré d'énoncerune vérité. Ils se fondent sur un constat que tout le monde peut faire : si les choses m'apparaissent ainsi, elles apparaissent autrement à autrui. Par exemple, l'eau dans laquelle je me baigne me semble tiède, mais à un autre elle paraît froide. La devise sceptique peut alors se résumer dans la question de Montaigne "que sais-je?", mais pas dans l'affirmation "je ne sais rien", parce que ceserait reconnaître que l'on sait au moins une chose. Donc le sceptique admet qu'il est impossible de parvenir à des conclusions certaines. Le doute apparaît donc ici comme une tentative qui aboutit à un renoncement, on pourrait l’associer à un échec de la connaissance. Mais le scepticisme absolu, c’est à dire douter de tout, est impossible à mettre en pratique dans la vie courante. On ne peut pas vivrenormalement si l'on doute de tout. Certaines certitudes sont indispensables à la vie quotidienne. Par exemple, pourquoi se lever le matin si l'on doute que le monde existe? Le sceptique pourrait bien être accusé de refuser, en réalité, certaines vérités évidentes.



Ce que l’on croit être vrai, on n'en doute pas. Donc la découverte d'une erreur vient toujours ébranler nos certitudes. Onsubit alors l'épreuve du doute. De plus, ce qui à présent nous apparaît comme une grossière faute de jugement, on y a cru sans l'ombre d'un doute. Qu'est-ce qui nous prouve alors qu'il n'en va pas de même pour tout le reste de nos croyances ? Lorsque l’on doute, on désespère de pouvoir enfin se reposer sur une certitude. L'expérience de l'erreur est donc en soi désespérante. Or, Douter de tout, cen'est pas renoncer à la vérité, c'est plutôt vouloir affirmer une vérité qui est qu'il n'y a pas de vérité. Cette démarche est contradictoire, elle a pour but de renoncer à chercher, mais ne renonce pas totalement à affirmer. Cependant, un autre usage du doute est possible, lorsque le doute est employé comme méthode, comme moyen, et qu’il n’est pas considéré comme une fin en soi. Le doute cartésien...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • douter est-ce renoncer à la vérité
  • Douter, est ce renoncer a la vérité ?
  • Douter est ce renoncer a la vérité?
  • Douter est-ce renoncer à la vérité?
  • Douter, est-ce renoncer à la vérité ?
  • Philosophie: douter est-ce renoncer à la vérité ?
  • Dissertation: douter est-ce renoncer à la vérité
  • Est il possible de renoncer à la vérité ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !