DR STRANGELOVE OR HOW I LEARDNED TO LOVE THE BOMBE

1699 mots 7 pages
Nous sommes en 1964, en plein coeur de la guerre froide. Début de la guerre du Viet Nam. Deux ans après la crise des missiles de Cuba qui fut la cause d'obsession de Kubrick du fait qu'il y ait possibilité d'une guerre nucléaire mondiale opposant le bloc de l'est et l'occident. De même qu'un an après l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. La même année ou Khroutchev fut destitué de ses fonctions de dirigeant de l'URSS, remplacé par la suite par un communiste de la ligne "dure", Brejnev. L'avenir du monde est incertain. C'est la peur d'une troisième guerre mondiale qui terrorise les esprits. C'est cette année même où Stanley Kubrick, le réalisateur qui créa polémique avec Sentiers de la Gloire, Spartacus et Lolita, donne jour à Dr. Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb, aujourd'hui considéré à raison comme un chef d'œuvre reconnu de tous. Cette adaptation du roman Red Alert de Peter George qui fut publié en 1958, roman qui s'appuie sur la terreur suscitée par une déclaration du President Kennedy. Dans un tel contexte, la tonalité satirique du film fait scandale.
Kubrick nourrit avec ce film un propos qui lui semble cher, c'est la dénonciation de l'incompétence des politiciens de tout bord, l'absurdité criminelle des projets et des réalisations des complexes militaro-industriels. Si le point de vue de cette farce antimilitariste est neutre du point de vue politique, les représentants des deux blocs étant également ridicules, leurs détracteurs s’attacheront bien entendu au groupe des "Occidentaux capitalistes", taxant le film "d'œuvre cryptocommuniste".
Dans le contexte de la guerre froide, Kubrick parle de cette arme nucléaire du cote de l'URSS avec le rideau de fer. C'est une guerre spatiale, l'URSS a le dessus.
Le monde est ainsi divisé en deux. Ce sont les deux grands vainqueur de la guerre qui dominent à présent le monde, les Etats-Unis et l'URSS.
Dr. Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb est une

en relation