Dracula

772 mots 4 pages
Abraham Stoker appartient aux auteurs de roman gothiques du début du XXème siècle. Dans son œuvre, Stoker raconte l’histoire d’un vampire, où plutôt un être immortel s’alimentant du sang des vivants.
Dans l’extrait choisit, après avoir finit de souper, le narrateur décrit le vampire, Dracula. Stoker met en place, grâce à la description, le suspense par le biais de différents procédés. C’est pourquoi nous analyserons, dans un premier temps, comment le narrateur arrive à décrire Dracula de manière réaliste et précise. Apres avoir analysé les procédés de la description, nous verrons le côté monstrueux de Dracula. Dans un troisième temps, nous étudierons que ce personnage monstrueux représente le danger.

Dans cet extrait, Dracula est décrit de façon rigoureuse et réaliste.
Tout d’abord, la description est structurée en deux parties distinctes : le portrait se fait dans le premier paragraphe, « nez », « front », « cheveux », « tête » et le reste du corps dans un second «genoux», « ongles », « dos de ses mains ». Cette description est structurée par rapport à la vision du narrateur, elle est calquée sur l’acheminement de sa vision. Nous avons donc une description qui se fait de haut en bas.
Ensuite, Stoker fixe un cadre spatio-temporel plutôt lugubre. En effet, il met en place un environnement sinistre (« nuit », « terre inconnue », « château ») afin de créer une atmosphère menaçante (« des loups hurler »). Ce cadre étant réaliste est alors propice à la peur.
Etant donné, que le narrateur est intradiégétique (« J’arrivai »), nous avons donc affaire à un point de vue interne, c'est-à-dire toutes les pensées du narrateur. Ce point de vue favorise donc la connaissance des impressions du narrateur auprès du lecteur. Une fois l’observation du comte Dracula finit, le narrateur est horrifié (« je ne pus m’empêcher de frémir »). Par conséquent, l’atmosphère et le personnage qui effraie le narrateur, créer aussi par identification la peur chez le lecteur.

Nous

en relation

  • Dracula
    2489 mots | 10 pages
  • dracula
    2186 mots | 9 pages
  • Dracula
    1107 mots | 5 pages
  • Dracula
    426 mots | 2 pages
  • Dracula.
    1372 mots | 6 pages
  • dracula
    475 mots | 2 pages
  • Dracula
    262 mots | 2 pages
  • dracula
    806 mots | 4 pages
  • Dracula
    341 mots | 2 pages
  • Dracula
    540 mots | 3 pages