Droit bancaire

2771 mots 12 pages
Introduction
Le droit bancaire fait partie de ces disciplines longtemps réservées aux seuls spécialistes et praticiens des opérations de banque, et l’université marocaine n’a introduit le droit bancaire dans ce programme que récemment .pourtant la matière est loin d’être nouvelle et son intérêt n’est guère a démonter puisqu’elle occupe une place privilégié dans les rapports financiers entre les différents opérateurs économiques en l’occurrence les banques et leur clients .le développement des relations et des opérations financiers entre les différents agents économiques aura contribué au développement du droit bancaire marocain .
De nombreux textes ont fait leurs apparitions ces derniers années, depuis la loi bancaire 1993 le nouveau code de commerce en 1996 les nombreux décrit et arrêt ministériel ainsi que les instructions et circulaire d’application de BAM .
Le droit bancaire n’a pas cessé de se développer a charge de contribuer a son tour au développement da l’activité et des transactions financiers .la pratique bancaire elle-même a connu une nette évolution a laquelle auras largement contribué les participations des banques étrangers dans le capital de banques marocaines .nul doute qu’avec l’avènement et le développement des tribunaux de commerce que la jurisprudence marocaine devrait occuper demain une place de choix ,quant a la doctrine marocaine elle en est encore a ses débuts et rare sont les auteurs qui se sont penchés sur le droit bancaire au Maroc .le système bancaire marocain est fort diversifié, car on y trouve la banque universelle ;banque d’affaire ;banque spécialisé ;banque du développement ,banque privée et la banque public ;le tout est gérer par la BAM ;cette pratique s’est vue compléter récemment par le banque et assurance ;avec la mise en place des sociétés de bourse et d’intermédiation ;on a pu associer a un contrôle de ces dernières par les banques ;avec l’ouverture de Maroc à l’international ;la politique libérale du pays et les accords

en relation

  • Droit bancaire
    6015 mots | 25 pages
  • droit bancaire
    23173 mots | 93 pages
  • Droit bancaire
    381 mots | 2 pages
  • droit bancaire
    2125 mots | 9 pages
  • Droit Bancaire
    15548 mots | 63 pages
  • Droit bancaire
    2540 mots | 11 pages
  • Droit bancaire
    19334 mots | 78 pages
  • Droit bancaire
    34708 mots | 139 pages
  • Le droit bancaire
    7517 mots | 31 pages
  • Droit bancaire
    52769 mots | 212 pages