Droit constitutionnel

4275 mots 18 pages
Titre I : la conception générale du système
(Le système imaginé par les constituants)
De Gaulle veut restaurer l’autorité de l’état, restauration qui passe par le rétablissement de l’autorité de l’exécutif. Exécutif qui doit être en mesure de gouverner. C’est Michel Debré qui expose la logique du projet de constitution à l’occasion d’un discourt devant le conseil d’état le 27 août 58 lorsque la constitution est entrain d’être élaborée. Il explique pourquoi le régime présidentiel a été écarté. Le régime présidentiel se caractérise par l’absence de moyen politique de destitution (pas de droit de dissolution des assemblés) et par l’absence de responsabilité politique devant le parlement. La loi du 3 juin impose au gouvernement d’être responsable devant le parlement. Debré explique que le régime présidentiel n’est pas adapté à la France, que c’est un régime qui conduirai à la paralysie en cas d’opposition politique frontale entre exécutif et législatif. Si le régime parlementaire s’impose, il n’est pas question de mettre en place un régime d’assemblé. Il s’agit d’une dérive qu’a connue la IVème : c’est une domination total du parlement et une soumission du gouvernement. Le rôle du gouvernement était de mettre en œuvre la politique décidé par le parlement.
Il explique donc qu’il faut refaire le régime parlementaire, il faut le rationnaliser pour redonner à la France un gouvernement moderne et efficace. A cette fin le régime parlementaire à été pensé autour de 2 axes : * Rapports entre le gouvernement et le parlement : le constituant veut rééquilibrer les rapports qu’ils entretiennent. La politique doit être décidée par le gouvernement appliqué par lui avec la collaboration du parlement. * Les rédacteurs de la constitution veulent rénover la fonction du président : donné plus de fonction au président (sans en faire un gouvernant). Il devait être en temps normal un arbitre du fonctionnement des pouvoirs publics, c'est-à-dire qu’il doit veiller à ce que le

en relation

  • Droit constitutionnel
    1226 mots | 5 pages
  • Droit constitutionnel
    1298 mots | 6 pages
  • Droit constitutionnel
    5352 mots | 22 pages
  • Le droit constitutionnel
    1350 mots | 6 pages
  • Droit constitutionnel
    1168 mots | 5 pages
  • Le droit constitutionnel
    4130 mots | 17 pages
  • Droit constitutionnel
    26026 mots | 105 pages
  • Droit constitutionnel
    34588 mots | 139 pages
  • Droit constitutionnel
    1854 mots | 8 pages
  • Droit Constitutionnel
    26032 mots | 105 pages