Droit constitutionnel

43108 mots 173 pages
Droit constitutionnel :
(14/01/2014)
Chapitre introductif à l'étude de la Ve République :
2 constats à faire sur la Ve République :
→ Celui de la longévité importante (55 années) par rapport aux régimes politiques qui se sont succédés depuis 1789 : Succession de régimes politiques brefs, plus ou moins durables : Histoire d'une instabilité institutionnel depuis 1789.
Le seul système qui fait état d'une longévité plus importante est la IIIème République qui a duré de la proclamation en 1870 jusqu'à sa disparition en 1940 soit 70 années. Cette longévité est une preuve de qualité : La Vème république a fait ses preuves de durabilité au regard de cette histoire constitutionnelle française.
→ Cette Ve République a atteint l'objectif pour lequel elle avait été instituée qui était de donner à la France un exécutif capable de gouverner et pour cela il fallait à la fois renforcer le pouvoir exécutif, abaisser le pouvoir législatif et assurer la stabilité gouvernementale, créer des conditions de la stabilité gouvernementale. Aucune politique d'envergure n'est possible si on a pas le temps delà mettre en œuvre.
Malheureusement on est allé au delà de l'objectif dans la mesure où le déséquilibre institutionnel qui existait sous la IV République au profit du Parlement a été remplacé par un autre déséquilibre institutionnel à l'avantage de l’exécutif.
En effet, le Parlement a connu un abaissement remarquable de son rôle sous la Veme République. En dépit de quelques évolutions, peu de choses ont été faites pour modifier cette situation et revaloriser le Parlement et ainsi rééquilibrer le jeu institutionnel avant 2008.
C'est la campagne présidentielle de 2007 qui a mis en avant cette nécessité de procéder à une revalorisation du Parlement : Tous les candidats à cette élection proposaient une revalorisation même si l'éventail des propositions était large : ça allait de la revalorisation du Parlement jusqu'à un changement de République.
N.Sarkozy met en place la « commission de

en relation

  • Droit constitutionnel
    1226 mots | 5 pages
  • Droit constitutionnel
    1298 mots | 6 pages
  • Droit constitutionnel
    5352 mots | 22 pages
  • Le droit constitutionnel
    1350 mots | 6 pages
  • Droit constitutionnel
    1168 mots | 5 pages
  • Le droit constitutionnel
    4130 mots | 17 pages
  • Droit constitutionnel
    26026 mots | 105 pages
  • Droit constitutionnel
    34588 mots | 139 pages
  • Droit constitutionnel
    1854 mots | 8 pages
  • Droit Constitutionnel
    26032 mots | 105 pages