Droit de grève et continuité du service public

325 mots 2 pages
Mais que signifie « se dépasser » dans les sport ? Cela se résume à obtenir de meilleurs performances et à aller au de-là de ses limites. Ces deux critères sont aussi des raisons pour lesquelles les sportifs se dépassent. Ainsi le sportif se dépasse pour obtenir des meilleures performances. C’est l’impératif d’être « hyper-performant » dans un contexte ou la projection dans l’avenir s’est effacée devant la nécessité d’une hyperréactivité dans l’immédiat afin de répondre à la concurrence des autres sportifs. Le sportif veut être toujours plus performant que ses adversaires. Afin d’être le plus performant il est obligé d’obtenir de meilleurs performances a chaque fois. C’est en quelques sortes un engrenage, puisque dès qu’un sportif réalise une grande performance, les autres sportifs se doivent de répondre à leurs tours en plaçant une meilleure performance... Ici la logique du toujours plus performant lié à la logique du « toujours plus vite, toujours plus fort … »
La performance renvoie à l’idée de classement. Un classement qui permet d’assigner aux hommes des places justifiées non par leur lignage ou leur histoire, comme dans le passé où se perpétuaient ainsi des inégalités de naissance, mais par leurs mérites, démontrés par les résultats obtenus dans un système censé être accessible à tous.
Enfin, aller au de-là des ses limites est la dernière raison pour laquelle un sportif se dépasse. Repousser les limites est lié au culte des records poussé à l’extrême. De l’idée de l’accomplissement d’un absolu de perfection, on est passé à celle de la conquête sans fin d’un record toujours plus extrême. De plus repousser ses limites est devenu une obligation pour les sportifs cela est du à des exigences et des performances toujours plus poussés. La performance renvoie donc ainsi à deux idées : celle de possibilités maximales, d’une part, qui implique elle-même la notion de dépassement des

en relation

  • Droit de grève et continuité du service public
    2291 mots | 10 pages
  • Dissertation continuité
    2264 mots | 10 pages
  • Continuité et droit de greve
    13947 mots | 56 pages
  • Grève service public
    2473 mots | 10 pages
  • Principe de continuité du service public
    1544 mots | 7 pages
  • Grève et servie public
    1991 mots | 8 pages
  • Le principe de continuité et le droit de grève
    1603 mots | 7 pages
  • service public et droit de grève
    3132 mots | 13 pages
  • Dissertation service public
    2080 mots | 9 pages
  • Le principe de continuité du service public
    3093 mots | 13 pages