Droit de l'animal

506 mots 3 pages
I. la qualité juridique de l'embryon (ptet a modifier le I) A- des manipulations embryonnaires contrôlées a- la bioéthique (le doc de pauline était bien la dessus )
*le cloonage , la notion biologique , les recherches b- les transfères embryonnaires
* fécondation in vitro congélation , frais monétaires
*les dons d'embryons qui sont interdit ...
A. Des manipulations embryonnaires contrôlées

Nous parlons d'embryons dès la fusion des noyaux de l'ovocyte et du spermatozoïde après la fécondation et jusqu'à la fin du troisième mois de grossesse, certains considèrent qu'alors l'embryon n'est pas un être humain et ne peut être alors protéger par le droit mais la loi montre le contraire. Le 29 Juillet 1994 le législateur adopta une loi visant à réglementer les recherches sur l'embryon, cette loi qui créa les articles L152-1 et suivant du code de la santé publique sera abrogée le 22 juin 2000.C'est le 7 Aout 2004 que paraitra au journal officiel la nouvelle loi réglementant les problèmes liés au statut de l'embryon. Cette loi créera plusieurs article dans le code de la santé publique, nous citerons les plus importants. L'article L2151-5 explique que les recherches sur l'embryon ne peuvent être faites qu'à titre exceptionnel lorsque le couple y consent et lorsque ces études ne portent pas atteinte à l'embryon,mais osus certaines conditions tel que le fait que les recherches ne peuvent être effectuées que sur des embryons in vitro et avec l'autorisation de l'agence de la biomédecine mais aussi que ces mêmes recherches ne sont autorisées que lorsqu'il en va de l'intérêt de la santé publique, le décret du 6 février 2006 précisera cette idée en évoquant la possibilité de recherches sur l'embryon susceptibles de permettre des progrès thérapeutiques majeurs en rapport avec des maladies graves ou incurables mais aussi pour prévenir des affections de l'embryon ou du fœtus. L'autre point qui fait encore débat aujourd'hui, est le clonage, depuis le

en relation

  • Le droit de l'animal
    794 mots | 4 pages
  • Le droit de l'animal
    1584 mots | 7 pages
  • L'animal et le droit
    280 mots | 2 pages
  • Droits de l'animal
    1593 mots | 7 pages
  • L'animal et le droit
    1583 mots | 7 pages
  • Droit de l'animal
    1152 mots | 5 pages
  • La place de l'animal en droit
    1407 mots | 6 pages
  • TDDC S Ance 3 Dissertation
    3257 mots | 14 pages
  • Cour supreme
    1323 mots | 6 pages
  • Les droits des animaux
    3800 mots | 16 pages