Droit de l'homme

364 mots 2 pages
déclaration universelle des droits de l'homme, déclaration des droits de l'homme et du citoyen, déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, charte des nations unies. Aller à : Navigation, rechercher
En politique internationale, l'idée d'ingérence humanitaire est apparue durant la Guerre du Biafra (1967-1970). Le conflit a entraîné une épouvantable famine, largement couverte par les médias occidentaux mais totalement ignorée par les chefs d'États et de gouvernement au nom de la neutralité et de la non-ingérence.
Cette situation a entraîné la création d'ONG comme Médecins sans frontières qui défendent l'idée que certaines situations sanitaires exceptionnelles peuvent justifier à titre extraordinaire la remise en cause de la souveraineté des États. Le concept a été théorisé à la fin des années 1980, notamment par le professeur de droit Mario Bettati et l'homme politique Bernard Kouchner.
Sommaire
Dans son ouvrage De iure belli ac pacis (1625), Hugo Grotius avait déjà abordé la possibilité d'intervenir dans le cas où un tyran commettrait des actes abominables.
L'idée d'aller dans un pays étranger pour y « aider » la population est ancienne : au XIXe siècle, on parlait alors « d'intervention d'humanité ». Les Européens appelaient ainsi leurs actions pour aller, officiellement, sauver les chrétiens vivants en Turquie, mais officieusement, pour déstabiliser le Sultan de Turquie, Abdülhamid II. Au nom de cette « intervention d'humanité », des « atrocités » furent invoquées[1].
Dans les faits, une mission d'ingérence est parfois contraire aux objectifs fondamentaux de l'ONU (le maintien de la paix), en tout cas toujours en contradiction avec l'article 2.7 de la Charte des Nations unies : « Aucune disposition de la présente charte n'autorise les Nations unies à intervenir dans les affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d'un État ».
Pour de nombreux juristes, la création de ce concept n'a pas lieu d'être. En effet, la Charte des

en relation

  • Les droits de l'homme
    479 mots | 2 pages
  • droit de l'homme
    1815 mots | 8 pages
  • droit de l'homme
    2164 mots | 9 pages
  • Droits de l'homme
    1637 mots | 7 pages
  • Droit de l'homme
    8651 mots | 35 pages
  • Droit de l'homme
    5111 mots | 21 pages
  • Droit de l'homme
    8672 mots | 35 pages
  • Les droits de l'homme
    3225 mots | 13 pages
  • Droits de l'homme
    3419 mots | 14 pages
  • Droits de l'homme
    1349 mots | 6 pages