droit des affaires

552 mots 3 pages
Droit pénal des affaires
21/10/2013
Les droits matrimoniaux
Droit de propriété et la notion de « biens »
On distingue les biens meubles (mobile de manière matériel) des biens immeubles (immobile ex : un immeuble)

I) Bien meuble et immeuble
A) Le bien meuble
Un bien qui par nature est susceptible de bouger. Soit sur la base d’une mobilité naturelle soit de manière artificielle.

B) Bien immeuble
Un bien immeuble est un bien qui de manière naturel est encré au sol. Ex : un bâtiment, un arbre, une fleure… bien immeuble par nature. Bien immeuble par destination est un bien meuble qui va devenir immeuble car il est attaché a un immeuble. (Ex : tableau de cours Velléda accroché au mur est passé de bien meuble a bien immeuble par destination).

II) I intérêt de la distinction entre les biens meubles et immeubles
Pour déterminer le droit de propriété. Les biens meubles s’acquièrent par la possession. (Être maître de la chose). Si on trouve un objet non immatriculé (sans identité) on en devient le propriétaire. Il n’y a pas de formalité spécifique

Le bien immeuble, pour devenir propriétaire d’un bien immeuble, il faut remplir des règles bien précises. (Achat, succession, donation> enregistrement auprès d’un notaire)

III) Le droit de propriété
Droit sacré et universel, reconnu par la déclaration universelle des droits de l’Homme (1948 dans le cadre de l’ONU) et le code civil qui reconnait le droit de propriété. Ce droit est un droit qui en de plus en plus remit en cause.

A) La suprématie des droits de propriété
Le droit de propriété s’entend sur les bien corporels et incorporels, il comporte trois attribue :
USUS : droit de disposer
FRUCTUS : droit de percevoir les bénéfices (ex : le loyer)
ABUSUS : droit de l’utiliser comme on le souhaite
C’est un droit : absolu, exclusif et perpétuel

3 exceptions :
Copropriété (loi de 1965 : individuelle et collective)
L’indivision résulte d’une succession, il est démembré (divisé

en relation

  • Transmission d'un bien immobilier
    1238 mots | 5 pages
  • : Intérêt de la distinction entre les biens meubles et les biens immeubles.
    1747 mots | 7 pages
  • PqleMabesoindinstitution
    690 mots | 3 pages
  • Commentaire groupé des arrêts de la troisième chambre civile du 20 mars 2002 et 7 juin 1990.
    2748 mots | 11 pages
  • Effets de la fiducie
    869 mots | 4 pages
  • Fiche civil
    710 mots | 3 pages
  • Dossier éco-droit bac pro compta
    996 mots | 4 pages
  • accaparement des terres
    395 mots | 2 pages
  • Correction cas pratique droit des biens td 9
    2094 mots | 9 pages
  • recherche de clause
    904 mots | 4 pages
  • Le devenir de l'action possessoire dans le projet de reforme de 2008
    2040 mots | 9 pages
  • Droit de proprité
    2780 mots | 12 pages
  • La proprieté
    1638 mots | 7 pages
  • droit des affaires
    6603 mots | 27 pages
  • La notion de droit commerciale
    452 mots | 2 pages