Droit des affaires

1299 mots 6 pages
DROIT DES AFFAIRES

Le droit des affaires est une branche entière du droit privé, et emprunte aussi au droit public dans son mode d’élaboration, dans sa fonction… Il existe une approche publiciste du droit des affaires (fin du XVII avec DOMA dans son livre 1 Titre 12). Pour DOMA le droit commercial est un phénomène législatif. Le droit commercial est nécessaire alors le droit étatique va s’en emparer. Le statut du droit du commerce, selon l’auteur, relèverait du droit public car c’est une mission de l’Etat d’assurer la prospérité. Mais aujourd’hui le droit commercial est une branche du droit privé.
Les affaires regroupent beaucoup de situations (vendre du pain ou un avion c’est des affaires). Du coup, le droit des affaires couvre un grand espace : Banques, Faillites, Brevets ; Bourse
Le droit des affaires, comme le droit civil, a un corpus de règles : Le code de commerce, héritier de la codification napoléonienne (il date de 1807), mais a été re-codifié selon la méthode de codification à droit constant en 1996.
Introduction générale :
Branche du droit privé, le droit commercial est constitué de l’ensemble des règles juridiques applicables aux transactions commerciales. Il offre le cadre juridique à l’intérieure duquel se nouent, et évoluent les rapports entre les professionnels du commerce. Les premiers destinataires de la matière sont les personnes qui accomplissent, en leur nom et pour leur compte, des actes de commerce.
Le droit commercial s’applique au commerce, à l’industrie et une partie importante des services, en particulier ce qui concerne la finance. Son domaine d’intervention donc est assez large. Il régie la majeur partie de l’activité économique, même si de nombreuses activités non moins importantes demeurent en dehors de son champ d’application (agriculture, professions libérale, production littéraires et artistiques et les activités subordonnées, celles exercées par les salariés).

I-Evolution du droit commercial au Maroc
Avec

en relation

  • Droit des Affaires
    3688 mots | 15 pages
  • Droit des affaires
    1666 mots | 7 pages
  • Droit des affaires
    1453 mots | 6 pages
  • Droit des affaires
    887 mots | 4 pages
  • droit des affaires
    9055 mots | 37 pages
  • droit des affaires
    4908 mots | 20 pages
  • Droit Des Affaires
    858 mots | 4 pages
  • Droit des affaires
    15801 mots | 64 pages
  • Droit des affaires
    5524 mots | 23 pages
  • Droit des affaires
    1735 mots | 7 pages