Droit du travail

1198 mots 5 pages
| Mlle TALOUAKLAMA, titulaire d’un BTS est au service du cabinet d’avocat SAGA depuis le 23 septembre 2005 en qualité de secrétaire. Ayant eu un contentieux avec son employeur Mr KAMELEBA, nous consulte sur l’issue de ce différend qui l’oppose à son employeur… | Contentieux entre employeur et employé | | CETIG-INPHB

Le cas pratique soumis à notre étude met en exergue le contentieux liant Mr KAMELEBA Fulgence avocat de profession et directeur du cabinet saga 2008 à son employé Mlle TALOUAKLAMAN titulaire d’un BTS.
Selon l’article. 81.7. Du code du travail: «Les tribunaux du travail connaissent les différends individuels pouvant s’élever à l’occasion du contrat de travail ou d’apprentissage, y compris les accidents du travail et les maladies professionnelles, entre les travailleurs ou apprentis et leurs employeurs ou maîtres. Ces tribunaux ont également qualité pour se prononcer sur tous les différends individuels relatifs à la validité et l’exécution des conventions collectives et règlements en tenant lieu. Leur compétence s’étend également aux litiges entre travailleurs ou apprentis à l’occasion des contrats de travail ou d’apprentissage. »

Le problème dont il est question, relève en premier lieu de la mise à pied infligée à Mlle TALOUAKLAMAN pour cause de retards répétés après maints avertissements verbaux par son employeur Mr KAMELEBA. En second lieu de la véritable nature de la rupture du contrat de travail liant ces deux parties.

* 23 septembre 2005 : Date d’entrée au cabinet SAGA 2008 * 20 novembre 2009 : Deuxième mise à pied de huit jours * 13 décembre 2009 : Départ du cabinet pour cause de maladie * 12 décembre 2009 : Réception de la lettre écrite par Mlle TALOUAKLAMAN le 02 décembre adressée à son employeur Mr KAMELEBA Fulgence.

Problème de mise à pied
La mise à pied est une brève suspension décidée par l’employeur à titre de sanction. Sa durée est de 1 à 3 jours ou de 4 à 8 jours.
Dans le cas d’espèce, Mlle

en relation

  • droit du travail
    38678 mots | 155 pages
  • Droit du travail
    3332 mots | 14 pages
  • Droit du travail
    2407 mots | 10 pages
  • droit du travail
    659 mots | 3 pages
  • le droit du travail
    6624 mots | 27 pages
  • Le droit du travail
    1050 mots | 5 pages
  • Droit du travail
    6146 mots | 25 pages
  • Droit du travail
    1252 mots | 6 pages
  • droit du travail
    1797 mots | 8 pages
  • Droit du travail
    6684 mots | 27 pages