Droit famille

29822 mots 120 pages
DROIT DE LA FAMILLE

INTRO :

« qu’est-ce donc la famille ? Un paradoxe, vous dis-je. Il faut à la fois durer et se laisser quitter. Tour à tour refuge et tremplin, apparaître solide comme un port d’attache et animé comme un lieu de passage. Rôle double et périlleux qui nécessite continuité et constante créativité, attachement et détachement » Dominique Quinio.
Les droit ne propose pas de définition précise de la famille même si plusieurs codes font référence à la notion il y a quelque référence dans le code civil et également dans le code de l’action sociale et des famille.
Au sens large la famille comprend l’ensemble des personnes descendants d’un auteur commun et rattachées entre elles par le mariage et la filiation. On par le de famille souche ou de famille lignage.
Dans un sens plus étroit la famille désigne le groupe formé par les parents et leurs enfants mineurs. ( famille nucléaire).

SECTION 1 : La notion de famille.

§1 : approche sociologique.

Pour les sociologues la famille est avant tout une réalité, un phénomène sociale. La famille évolue constamment entre permanence et métamorphose, elle se modifie, elle change mais malgré tout elle perdure.

constance de la famille.

Les sociologues font valoir que la famille est permanente car on la retrouve en tps que cellule de base dans toutes les sociétés primitives et étrangères. sociétés primitives : les anthropologues établissent que la famille a toujours existé et situe les premières représentations de la famille à partir de l’établissement des liens de parenté qui naissent à partir du paléolithique. Ils ajoutent que 3000ans av J-C les formes de la famille ont atteint un degrés d’organisation de complexité qu’elle n’ont pas dépassé depuis.
Dans les sociétés étrangères : en droit comparé tous les pays disposent d’un ensemble de règles juridique plus ou moins contraignantes qui s’applique directement à la cellule familiale. Même si ces règles varient d’un pays à l’autre elles ne remettent

en relation

  • Droit de la famille
    7761 mots | 32 pages
  • Droit de la famille
    3192 mots | 13 pages
  • Droit de la famille
    9061 mots | 37 pages
  • Droit de la famille
    366 mots | 2 pages
  • Droit de la Famille
    19300 mots | 78 pages
  • Droit de la famille
    32177 mots | 129 pages
  • Droit de la famille
    18066 mots | 73 pages
  • La famille droit
    23581 mots | 95 pages
  • Droit de la famille
    25601 mots | 103 pages
  • Droit de la famille
    31707 mots | 127 pages